Aigremont, domine les coteaux cultivés

Publié le - Avertir votre tribu Facebook - Prévenir vos followers Twitter


FavoriteLoadingDans votre bloc-notes (sous le calendrier)

Siège de l’ancien prieuré de St-Pierre d’Aigremont en 957.

Située dans le triangle Nîmes, Alès, Anduze, sur l’ancienne voie romaine d’Uzès à Sauve, « Acre-Munto » (Mont-Aigre) en latin et acer mons (hauteur escarpée), la commune devient en l’an 957 le prieuré de St Pierre d’Aigremont.

Au début du 14ème siècle, Philippe le Bel fait don de la Baronnie d’Aigremont au Seigneur Guillaume de Plaisian qui construit le château en 1320. Ce dernier est achevé en 1360.

Le château d’Aigremont est détruit et pillé pendant la révolution, mobilier et archives totalement brûlés en avril 1792.
Les murailles du château définissent un cercle presque parfait qui laisse supposer qu’Aigremont naquit sous la forme d’une « circulade » (vocable moderne), ainsi que Pawlowski l’a défini pour le Bas Languedoc : bâtisse construite en continuité et circulairement autour d’un point fort : ici un donjon semble-t-il.

Au centre de la cour du château, remarquable tour donjon d’architecture romane (XII ou XIIIème siècle), hélas défigurée par appendice sommital moderne.
Au Nord, se trouve une tourelle de 2 m de diamètre.
Au sud, le porche d’entrée s’impose avec sa porte charretière en plein cintre sur laquelle on lit les dates de 1360 et 1760.
L’église fut incendiée en 1703 par les Camisards, restaurée puis détruite à la Révolution. Une nouvelle église, construite au 19ème siècle sur la placette a disparu également.

Les villages du vallon de la Courme occupent toujours des positions précises dans l’espace, aux marges du fond de la plaine cultivée.

La plupart se positionnent non loin du pied des collines de garrigues, à la faveur d’une légère élévation sur la route principale : c’est le cas de Domessargues, Moulézan, Montmirat-le-Mas, Cannes-et-Clairan, Crespian, Vic-le-Fesq.

D’autres occupent des positions plus élevées, perchés sur les reliefs qui dominent la plaine : Saint-Bénézet, Mauressargues et surtout Montagnac, qui marque le paysage de sa présence dominante.

Le paysage lié à la Courme présente un visage qui évolue entre l’amont et l’aval.

A l’amont, de St-Bénézet/Domessargues à Moulézan, le ruisseau a formé une plaine agricole assez large.

Ses limites sont clairement marquées au nord et à l’est par les masses boisées des garrigues de Boucoiran et de Lens, mais seul un pli de terrain sépare cette plaine de celle de Lédignan plus à l’ouest, dessinant des coteaux cultivés commandés par AIGREMONT, en crête.

Aigremont, il se positionne sur le haut du pli de terrain qui sépare la plaine de la Courme de celle de Lédignan. La plaine agricole elle-même reste très peu construite, avec Antignargues comme village et les hameaux de Fontanès, Vieilles Passes, les Baraques.

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) : Les ravines d’Aigremont. 165Ha

Ces ravines sont situées au nord-est d’Aigremont dans le bassin de Lédignan.

Le milieu escarpé est composé de pelouses parfois embroussaillées, entrecoupées de friches et de cultures ; il forme un petit îlot naturel dans la grande plaine cultivée de Lédignan.

Richesse patrimoniale : Ce milieu accueille deux espèces peu communes dans le département, protégées en France et dans la Communauté Européenne et inscrites sur le livre rouge des espèces menacées de France :

Pipit rousselinefaucon pélerin

le Pipit rousseline et l’Alouette lulu.

Outre la présence de deux espèces rares et protégées, cette zone offre un intérêt écologique.

En effet, ce biotope tranche avec les cultures proches. C’est un refuge pour de nombreuses espèces d’oiseaux qui y trouvent nourriture et sites de nidification. Par ailleurs, les friches, dont le couvert végétal est en voie de fermeture, abritent une faune et une flore abondantes.

Bibliographie – Source BOUSQUET G., ANOTTA J.P. – C.O.GARD – Communications orales. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Aigremont Anduze Boisset-et-Gaujac Boucoiran-et-Nozières Bragassargues Canaules-et-Argentieres Cardet Cassagnoles Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac Lédignan Lézan Logrian-Florian Maruéjols-les-Gardon Massanes Massillargues-Attuech Ners Puechredon Quissac Ribaute-les-Tavernes St-Bénézet St-Jean-de-Crieulon St-Jean-de-Serres St-Nazaire-des-Gardies St-Théodorit Sauve Savignargues Tornac Vézénobres

Aigremont Cannes-et-Clairan Combas Crespian Domessargues Fontanès Lecques Lédignan Mauressargues Montagnac Montignargues Montmirat Moulézan Orthoux-Sérignac-Quilhan St-Bauzély St-Bénézet St-Geniès-de-Malgoirès St-Théodorit Vic-le-Fesq

638 habitants
Mairie" MAIRIE : Le Village 30350 AIGREMONT Tél : 04 66 83 44 15
icon-walk.pngKML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Aigremont

chargement de la carte - veuillez patienter...

Aigremont 43.965811, 4.122561

http://www.aigremont-gard.fr/

Navigation :

Laisser un commentaire