Calvisson, et le site de Cante-Perdrix

Publié le - Avertir votre tribu Facebook - Prévenir vos followers Twitter


FavoriteLoadingDans votre bloc-notes (sous le calendrier)

Présence préhistorique. Seigneurie appartenant aux vicomtes de Nîmes,

puis aux rois de France. Philippe le Bel la donna à Guillaume de Nogaret. Erigée en baronnie en 1305, puis en marquisat au 17ème en faveur de Jean-Louis Louet de Nogaret.

Village au cœur des guerres de religion, il fut pris et repris aux mains des protestants. En 1704, Cavalier et ses troupes y résidèrent une dizaine de jours. La tenue d’assemblées protestantes y était tolérée. Il s’agit de la Décade de Calvisson qui connut un succès important car de nombreux protestants du midi de la France venaient y célébrer le culte. Dès 1561, une partie de l’ancien moulin à huile, place du pont, sert de temple jusqu’à la construction du premier temple en 1649.

Vestiges préhistoriques et antiques : Sépultures  néolithiques de Cante-Perdrix (MH).  Oppidum de la Liquière : habitat des 7ème et 6ème av.J.-C., vestiges étrusques et grecs. Oppidum de la Font du Coucou. Stèles inscrites et autel funéraire gallo-romain.

La présence la plus ancienne reconnue à Calvisson est le « cimetière néolithique » de Canteperdrix. Site classé Monument Historique depuis 1913, il nous présente plusieurs pièces souterraines datant de la fin du IIIème millénaire avant notre ère. Il a subit une première campagne de fouilles qui avançait l’hypothèse de deux à trois inhumations et sépultures par incinération dans des sortes d’hypogées, soit des chambres funéraires en pierre sèche voûtées avec couloir d’accès. Des cendres ont été découvertes et elles étaient accompagnées de flèches de silex, de hachettes polies et d’objets d’ornement divers dont des vases, mobilier qui se trouve au Muséum d’Histoire Naturelle de Nîmes. Les fouilles de 1962 ont confirmé la présence de pièces rectangulaires, étroites, donnant sur des structures souterraines, cependant la fonction de cimetière n’est pas évidente et l’hypothèse la plus probable serait celle de logettes à fonction rituelles.

À VOIR, À FAIRE…

VOIE VERTE DE LA VAUNAGE ET DU SOMMIÈROIS : 21 km d’un circuit familial et tranquille ouvert à toutes les « machines » roulantes : vélos, rollers, fauteuils roulants, poussettes, …
elle suit le tracé d’une ancienne voie de chemin de fer. Cette piste cyclable offre un merveilleux axe de découverte. Loin de toute circulation routière, elle traverse de fabuleux paysages en toute sécurité.
Tout au long de son parcours, elle propose des connexions avec des chemins de randonnée déjà existants pour multiplier à loisir les possibilités de découverte.

LES COMMUNES RELIÉES : CAVEIRAC – SAINT-DIONISY – LANGLADE – NAGES-ET-SOLORGUES – CALVISSON – CONGÉNIES – AUJARGUES – VILLEVIEILLE – SOMMIÈRES

À l’initiative du Conseil Général du Gard : les Voies Vertes

Eglise Saint-Saturnin 12ème/15ème, restaurée 17ème (Inscrite MH depuis 1949). L’église Saint Saturnin, mentionnée aux archives en 1016 a été profondément modifiée depuis et n’a rien de comparable à ce qu’elle fut à l’époque féodale. Une partie du monument médiéval fut abattue, et l’autre partie fut conservée et soutenue par des contreforts. Elle tomba en ruine après la révolution. Temple de la raison en 1794, temple protestant en 1810, l’église est rendue aux catholiques en 1816. Le tableau qui l’orne est une copie, sans doute du XVIIIème siècle, du Mariage mystique de Sainte Catherine d’Alexandrie en présence de Saint Sébastien du Corrège (1489-1534).

Les Halles : L’actuel bâtiment des halles date de 1895, cependant un édifice antérieur construit en 1646 en pierre existait au même emplacement. Le roi Henri III, en 1583, avait autorisé la tenue de quatre foires et d’un jour de marché par semaine : le jeudi sur ce même emplacement, à découvert.

L’actuel édifice de la Mairie date de 1848, il fut construit sur l’emplacement de l’ancienne Maison consulaire. La cloche qui est placée dans son campanile était celle du temple de la Calade de Nîmes qui a été refondue à l’état actuel en 1661. A la suite de la révocation de l’Edit de Nantes (18 octobre 1685), elle était destinée à l’église Sainte Eugénie de Nîmes mais de part ses inscriptions : « Sans avoir l’usage de la parole, j’appelle aux assemblées saintes les Saints habitants de la cité qui honorent le Christ dans la pure religion » et « Pour Messieurs de la religion réformée de Nîmes pour servir à leur grand Temple » elle fut refusée. Achetée par Calvisson, elle fut d’abord placée sur l’immeuble du grand four puis transférée dans le beffroi de la Mairie dès l’achèvement de sa construction.

LA MAISON DU BOUTIS : 9, place Charles de Gaulle Tél. 33 (0)4 66 01 63 75 • www.la-maison-du-boutis.com Le musée présente les arts et traditions populaires des techniques de piquage en Basse Occitanie, à travers une collection inédite de véritables BOUTIS. Les trousseaux de nos aïeules aux 18ème et 19ème siècles, leur histoire et leur savoir-faire exception. Démonstration de la technique du BOUTIS, cours et stages. • Ouvert tous les après-midi de mai à fin octobre les J, V, S, D, de nov. à fin avril les V, S, D. Fermé de mi-décembre à fin janvier. Parking public • Boutique • Groupe : 10 mini, sur RDV.

MOULINS DU ROC DE GACHONE : Trois moulins à vent, édifiés au sommet du roc de Gachone, sont le but d’une agéable promenade dans la garrigue. Du sommet, s’offre une vue panoramique circulaire, avec table d’orientation. Accès pédestre. Accès libre • Parking public

Parcours de santé dans le Gard PARCOURS DE SANTÉ:

PARCOURS DE SANTÉ DE CALVISSON : Roc de Gachone – Longueur : 1,4 km


PiscinePISCINE MUNICIPALE

LES MARCHÉS DIMANCHE MATIN :
MarchésAigues-Mortes : Tout produit – Aimargues : Tout produits – ALÈS : Tous commerces non sédentaires – Beaucaire : Tout produits & alimentaire – CALVISSON : Tout produit – Chamborigaud : d’avril à novembre Tout produit – Dourbies : Alimentaire & artisanal à l’Espérou ( En haute saison) – Rochefort-du-Gard : Marché Provençal – Saint-Gilles : Tout produit – Saint-Michel-d’Euzet : Alimentaires locaux

 

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) MARNES DE FOND SERRIERE : 32 Ha Aucune trace marquante d’activité humaine n’est à signaler si ce n’est la présence de quelques cultures isolées.

Cette zone marneuse est située au nord de Calvisson dans la région des garrigues de Nîmes. Quelques cultures, des friches et une garrigue basse recouvrent un sol raviné. A l’ouest, une ripisylve se développe le long de deux cours d’eau temporaires.

La délimitation du site repose sur des critères liés à la végétation et aux activités humaines. La limite retenue englobe l’ensemble de la zone naturelle ravinée. Elle coïncide quelquefois avec des chemins. Le territoire s’identifie aisément au sein des cultures périphériques.

Richesse patrimoniale :

Merops apiaster Ce milieu accueille un oiseau peu commun, protégé sur le plan national : le Guêpier (Merops apiaster) qui trouve des sites de nidification dans les talus des marnes ravinées.

Outre la présence d’un oiseau protégé, cette zone offre un intérêt écologique.

C’est un biotope caractéristique des marnes ravinées.

Il contraste avec les espaces cultivés qui l’entourent. Sa présence accroît la diversité du paysage.

Bibliographie – Source LHERITIER J.N. – Université Paul Valéry, Montpellier – Communication orale. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE  :

Bernis Bezouce Boissières Cabrières Calvisson Caveirac Langlade Lédenon Marguerittes Meynes Milhaud  Nages-et-Solorgues Nîmes Poulx Rodilhan St-Bonnet-du-Gard St-Gervasy Sernhac Uchaud Vergèze Vestric-et-Candiac

Aigues-Vives Aubais Aujargues Boissières Calvisson Caveirac Clarensac Congénies Junas Langlade Nages-et-Solorgues St-Côme-et-Maruéjols St-Dionizy Uchaud Vergèze Villevieille

Aigues-Vives Aspères Aubais Aujargues Bragassargues Brouzet-lès-Quissac Calvisson Cannes-et-Clairan Carnas Combas Congénies Corconne Fontanès Gailhan Gallargues-le-Montueux Junas Lecques Liouc Montmirat Montpezat Mus Orthoux-Sérignac-Quilhan Puechredon Quissac St-Clément St-Côme-et-Maruéjols St-Théodorit Salinelles Sardan Sauve Sommières Souvignargues Vergèze Vic-le-Fesq Villevieille

4213 habitants
Mairie" MAIRIE : rue de la Mairie 30420 CALVISSON – Tél : 04 66 01 20 03

http://www.calvisson.com/

Navigation :

Laisser un commentaire