• Sponsors :

Exposition Auguste Chabaud. Musée des Beaux-Arts. Nîmes

Publié, le :

Auguste Chabaud, La couleur profonde. Pour la première fois depuis 1989, Auguste Chabaud s’expose dans la ville où il est né.

Avec comme fil conducteur la couleur, quatre-vingts œuvres de prêteurs privés et trois tableaux appartenant au Musée des Beaux-Arts pourront être admirés. On y retrouvera des œuvres modernes de sa période parisienne (environ 1902 à 1910) avec les Fauves, des œuvres tardives, non datées pour la plupart, avec sa période bleue et des paysages peints à son retour dans le domaine familial à Graveson.

  • Compagnon de Matisse et Derain au début du siècle, Auguste Chabaud fait partie des pionniers de la peinture moderne.

Par la suite, c’est en solitaire qu’il représente les paysages, les gestes de la vie quotidienne et la fameuse Montagnette qu’il immortalisera. Son style expressionniste-fauviste le diffère des autres peintres français de sa génération

Auguste Chabaud, La couleur profonde est un voyage coloré qui permet de découvrir un Auguste Chabaud loin de l’image du peintre paysagiste provençal.

Du jeudi 28 juin 2018 au 31 octobre 2018

Extraits de sa bio :

1882 :
3 octobre, naissance d’Auguste Chabaud à Nîmes. D’une famille nîmoise, appartient par son père à une famille d’industriels tanneurs, par sa mère à une famille de pasteurs protestants.

1890 :
La famille se fixe à Avignon, puis à Graveson où ils possèdent une propriété vinicole. Fait ses études au lycée d’Avignon.

1897 :
entre à l’école des Beaux-Arts d’Avignon où il a pour maître le peintre Pierre Grivolas.

1898 :
continue ses études artistiques à Paris à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts (atelier Cormon) ; à l’Académie Carrière, rue de Rennes, où il rencontre Matisse, avec lequel il sympathise, ainsi que Puy, Derain, Laprade ; il fréquente également l’Académie Jullian, rue du Dragon, ainsi que diverses académies libres.
1907 :
expose au Salon des Indépendants et au Salon d’Automne où il est placé dans la fameuse « Cage aux Fauves ». Partage son temps entre Graveson et Paris où il fait des séjours prolongés.

Il y a peint des scènes inspirées de la vie parisienne : rue, quais, cabarets, cirque Médrano etc..Il habite d’abord Montparnasse, rue Campagne-Première, ensuite Montmartre, rue Tholoset et rue Müller. Très indépendant, il vit retiré et ne fréquente que le sculpteur Henri Laurens.

1908 :
première exposition particulière à Toulouse, organisée par M. Malpel.

1955 :
Auguste Chabaud décède dans son mas de Martin à Graveson.

Si vous êtes particulièrement intéressé par ce peintre, il existe un musée qui lui est dédié à Graveson : http://www.museechabaud.com/

Musée des Beaux-Arts. Ouvert tous les jours sauf les lundis, de 10h00 à 18h00. Du 28 juin au 30 septembre.

[mapsmarker marker= »166″] FavoriteLoadingCet article dans votre bloc-notes (4 apparaîtront sous le calendrier)
Lien pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :

Les commentaires sont fermés