Le samedi 17 août 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Le Gard. Où sortir ? Que voir, que faire ?

Sponsors :

Cannes-et-Clairan, dans le maquis de Colombeyrolles🖍

Sur Facebook
Loading😍 Cet article dans votre bloc-notes

Charmant petit village au bel environnement.

Vestiges préhistoriques et antiques : Cippes funéraires, sépulture sous tuiles, vestiges d’habitats gallo-romains.

Depuis le 1er février 1790 la commune de Cannes et celle de Clairan ont fusionné. Cannes avec la belle architecture de son temple semblable à la mairie voisine offre un beau panorama sur la plaine.

La première mention de Cannes date de 1313, celle de Clairan de 1273  Cannes compte alors un prieuré, dont dépend St-Saturnin-de-Clairan. Un château, ou une construction fortifiée, est probablement construit au Moyen-Age, construction qui sera ruinée dès le XVIe s. L’arrivée du protestantisme lie les paroisses de Cannes et de Clairan : faute de paroissiens, elles sont réunies en 1563. Les deux églises sont en ruine au XVIIe s. À cette période, le territoire vit d’une polyculture associant élevage, céréales, huile, quelques vignes et de l’exploitation de la garrigue et des bois communaux.

A la Révolution, l’église de Clairan, abandonnée depuis le XVIIIe s. et ruinée, est vendue, ainsi que les bâtiments ecclésiastiques de l’église de Cannes. Ils ont été rachetés par des particuliers et englobés dans les constructions actuelles du village. L’église est rasée en 1893.

En 1857 sont édifiés l’école, la mairie et le temple de Cannes. L’histoire de la commune est aussi marquée par la recherche, tout au long du siècle de l’approvisionnement en eau, qui fait défaut au village et entraîne des conflits avec les propriétaires chanceux qui disposent d’un puits, et en autorisent l’accès à titre onéreux.

Pour les gourmands, signalons la présence d’une miellerie à Clairan.

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) MAQUIS DE COLOMBEYROLLES : 571 Ha

RandonnéesLa D194, qui relie le hameau de colombeyrolles au nord et le village de Cannes-et-Clairan au sud et des sentiers (dont le GR63 au nord) sillonnent le territoire.

Quelques parcelles sont cultivées à proximité des voies de communication.

Cette zone marno-calcaire est située à l’est de QUISSAC et au sud de ST-THÉODORIT, dans le couloir du Vidourle. Il s’agit d’un ensemble de collines couvertes d’une végétation arborée où dominent le Pin d’alep, le Chêne vert et le Genévrier oxcycèdre.

Le Chêne kermès , l’Arbousier , le Romarin ) et le Chêne pubescent ( complètent cette couverture végétale qui peut être très fournie (l’Arboussede », pioch de l’Oule…).

Quelques cultures et surtout des friches sont implantées à proximité des ruisseaux temporaires (du Courmet, des Combes) qui traversent le territoire.

La délimitation du site n’est pas toujours aisée.

Elle repose sur des critères liés à la végétation, la géomorphologie et aux activités humaines. La limite retenue englobe l’ensemble des milieux où se développe une plante peu commune dans la région : le Myrte ;

– à l’est et au nord-est (à proximité de colombeyrolles) : la limite exclut les principales zones de cultures ;

– au nord, nord-ouest : elle suit des limites géomorphologiques (haut de vallon, ruisseau) ;

– à l’ouest : la limite correspond en partie au ruisseau et à des chemins et évite des secteurs cultivés tout en incluant des maquis plus ouverts (nord-ouest) ;

– au sud : le tracé longe des cultures et des friches.

Richesse patrimoniale :

Myrte"Ce milieu abrite plusieurs stations d’une plante rare dans la région : le Myrte , seul site connu du département, dans ce milieu calcaire, du Myrte, espèce thermophile normalement liée aux substrats siliceux.

Ce secteur comporte par ailleurs des belles formations boisées dans lesquelles la faune peut trouver refuge et nourriture.

Bibliographie – Source GOSSELIN, – Communication orale. LATY J. – Botaniste. Communication orale. WIENIN – Société de Protection de la Nature Alès. Communication orale. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Aigues-Vives Aspères Aubais Aujargues Bragassargues Brouzet-lès-Quissac Calvisson Cannes-et-Clairan Carnas Combas Congénies Corconne Fontanès Gailhan Gallargues-le-Montueux Junas Lecques Liouc Montmirat Montpezat Mus Orthoux-Sérignac-Quilhan Puechredon Quissac St-Clément St-Côme-et-Maruéjols St-Théodorit Salinelles Sardan Sauve Sommières Souvignargues Vergèze Vic-le-Fesq Villevieille

Aigremont Cannes-et-Clairan Combas Crespian Domessargues Fontanès Lecques Lédignan Mauressargues Montagnac Montignargues Montmirat Moulézan Orthoux-Sérignac-Quilhan St-Bauzély St-Bénézet St-Geniès-de-Malgoirès St-Théodorit Vic-le-Fesq

369 habitants
Mairie" MAIRIE : rue de la Mairie 30260 CANNES ET CLAIRAN – Tél : 04 66 77 81 74
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Cannes-et-Clairan

chargement de la carte - veuillez patienter...

Cannes-et-Clairan 43.900572, 4.084310

http://www.cannesclairan.fr/

« Brouzet-lès-quissac, sur la ripisylve du Brestalou | Corconne, où l ‘olive est fêtée »
Sponsors :