• Sponsors :

Chants et mots de la guerre d ’Espagne. Festival flamenco. Nîmes 2018

Publié, le :

L’écho de la guerre d’Espagne ne s’est jamais éteint. A Nîmes moins qu’ailleurs. Dans cette ville aux accents hispaniques, les enfants de l’immigration ont renoué les fils du passé.

Gregorio Ibor Sanchez, guitariste et compositeur prolifique, longtemps accompagnateur de Pepe Linares, a choisi le flamenco pour fondre ses deux cultures. Avec Clara Tudela, fille des deux péninsules (Italie et Espagne), elle aussi captivée très jeune par la danse puis le chant flamenco, il a fondé le duo Dame la Mano qui tourne avec succès depuis 2002. Ils rêvaient tous deux de retrouver les « mots et les chants » de lutte, d’espoir, de fraternité qui ont retrouvé tout leur sens.

Dimanche 14 janvier 2018 | 15:00

Et c’est un troisième artiste nîmois, le pianiste Raphaël Lemonnier, figure du jazz français, qui les a rejoints pour cette évocation émouvante, dans une mise en scène de Marc Paquien, aux antipodes de la célébration nostalgique. Ils sont fils de l’Espagne déchirée, artistes enracinés en France, et les textes de Neruda, Ferré, Miguel Hernandez, Ferrat qui se glissent au fil des chants devenus cultes (No Pasarán, Nubes y esperanza, El paso del Ebro…) sont des poèmes qui se moquent des frontières et du temps.

Odéon. 7, rue Pierre Semard. Nîmes

icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Odéon

chargement de la carte - veuillez patienter...

Odéon 43.839286, 4.365038
FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes (4 maxi)


Lien pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :

Les commentaires sont fermés