Sponsors :

Exposition Picasso à Nîmes. Le temps des conflits

Picasso_Massacre-en-Corée

Une sélection d’œuvres de la collection du Musée National Picasso de Paris (inauguré en octobre 1985).

L’exposition fait partie du projet Picasso et la Méditerranée organisée à l’initiative du musée Picasso qui aura lieu dans de nombreuses institutions françaises et internationales du bassin méditerranéen.

Le choix pour Carré d’Art s’est porté sur la période de la deuxième guerre mondiale. A cette époque tout espoir de retrouver une Espagne libre est anéanti par la capitulation de Barcelone aux mains des franquistes. Dès 1937 avec Guernica se dessine une période d’engagement politique. Les temps troublés se retrouvent dans les sujets qu’il aborde au cours de ces années.

Femme-qui-pleure_Picass
Femme qui pleure Pablo Picasso, 18 octobre 1937 Huile sur toile 55,3 x 46,3 cm Musée national Picasso-Paris Dation Pablo Picasso, 1979 MP16

1941

Picasso écrit la pièce en six actes Le Désir attrapé par la queue, dont le texte sera publié en 1945 chez Gallimard.
Commence à dessiner et peindre sur l’édition collaborationniste de Paris-Soir.

Sculpte en plâtre la tête monumentale de Dora, qui sera placée en 1959 dans le square de l’église Saint-Germain-des-Prés, à Paris, et deviendra le Monument à Apollinaire auquel l’artiste travaillait depuis 1921.
1942

Publication de l’Histoire naturelle de Buffon par Martin Fabiani, éditeur et galeriste, avec trente et une aquatintes, eaux-fortes et pointes-sèches de Picasso, commandées par Vollard en 1936.

Mars : décès de Julio Gonzalez.

Picasso achève la grande toile L’Aubade (Paris, don de l’artiste au Musée national d’art moderne) dont le Musée Picasso Paris conserve tous les états dessinés (MP1230 à MP1273).

Maurice de Vlaminck publie dans Comœdia l’article « Opinions libres… sur la peinture », où il attaque violemment Picasso. De jeunes peintres et des intellectuels engagés dans la Résistance publient de nombreux articles de soutien à Picasso.

1943

Réalise la sculpture L’Homme au mouton en glaise sur une armature de fer, qui sera ultérieurement coulée en bronze (MP331), et la sculpture Tête de mort (MP326).

Rencontre Françoise Gilot, jeune peintre de vingt-deux ans. La relation entre Dora et le peintre se défait. Ils continueront néanmoins à se voir jusqu’en 1946.
1944

28 février : Max Jacob est arrêté à Saint-Benoît-sur-Loire et envoyé au camp de concentration de Drancy, où il meurt le 5 mars.

Le recueil poétique Contrée de Robert Desnos, déporté en camp de concentration où il mourra, est publié par Robert J. Godet. L’ouvrage est illustré par une eau-forte de Picasso (MP2003-17).

16 juin : lecture chez Picasso, à son atelier des Grands-Augustins, du Désir attrapé par la queue, avec la participation de Jean Aubier, Simone de Beauvoir, Albert Camus, Cécile Éluard, Valentine Hugo, Jacques Lacan, Louise et Michel Leiris, Dora Maar, Pierre Reverdy et Jean-Paul Sartre. Cette lecture semble avoir été un hommage à Max Jacob. Photographies de Brassaï (MP1986-32).

5 octobre : L’Humanité annonce l’adhésion de Picasso au Parti communiste français (PCF).

Le Salon d’Automne de la Libération est consacré aux œuvres interdites d’exposition durant l’Occupation par les nazis et taxées d’« art dégénéré ». Une importante rétrospective est consacrée à Picasso. Elle suscite de violentes réactions.

Picasso préside le comité directeur du Front national des arts qui examine le cas d’artistes compromis dans la collaboration.
 1945

19 mars : représentation du Désir attrapé par la queue de Picasso dans l’appartement de Louise et Michel Leiris, à Paris. Mise en scène d’Albert Camus, accompagnement musical de Georges Hugnet. Parmi les spectateurs se trouvent Georges Braque et sa femme, Cécile Éluard, Jacques Lacan et Jaime Sabartés. Reportage photographique de Brassaï.

Picasso dessine trois portraits réalistes de Maurice Thorez.

Lors du 10e congrès du PCF, Picasso est à la fois salué et mis en cause dans le rapport sur les intellectuels de Roger Garaudy, qui cherche à rassurer les peintres officiels du PCF travaillant dans la ligne jdanovienne du réalisme socialiste. Peint Le Charnier, et une série de natures mortes et Vanités.

Du vendredi 19 octobre au dimanche 3  mars 2019

Chat saisissant un oiseau Pablo Picasso, 1939 Huile sur toile 81 x 100 cm Musée national Picasso-Paris, MP17
  • Dans l’exposition sera présente La Suppliante de 1937 et de nombreux portraits de Dora Maar, La femme qui pleure, mais aussi le Chat saisissant un oiseau ou une des sculptures représentant une tête de mort.
    Le musée Picasso a concédé un prêt exceptionnel de 40 œuvres.

 

 

L’exposition sera accompagnée par un choix d’artistes contemporains du bassin méditerranéen qui se trouvent aujourd’hui dans des zones de conflits.

Carré d'Art
Ouvert du mardi au dimanche inclus de 10h00 à 18h00. T – 04 66 76 35 70 (le week-end et les jours fériés : 04 66 76 35 35)
icon-walk.pngKML-LogoFullscreen-LogoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Carré d'Art / Maison Carrée

chargement de la carte - veuillez patienter...

Carré d\'Art / Maison Carrée 43.838070, 4.355409
FavoriteLoading
Cet article dans votre bloc-notes (4 apparaîtront sous le calendrier)
Sponsors :