• Sponsors :

L’Estréchure, et la Corniche des Cévennes

Publié, le :

En arrivant de St-Jean du Gard,

L’Estréchure est le premier « village-rue » de la Vallée Borgne qui offre aux passants ses maisons accolées de part et d’autre de la route, avec ses fontaines, typique en pays cévenol.

L’habitat est dispersé et de nombreux hameaux sont nichés sur les pentes des montagnes environnantes. Le Mont Liron, appelé Fageas (1185 m), domine le hameau de Millerines.

À VOIR, À VISITER…

Château de Bussas 12ème, restauré au 20ème : tour carrée médiévale.

Château de Saint-Martin début 17ème.

Eglise St-Martin de Corconnac  : isolée sur un éperon dominant une boucle du Gardon, l’église fut fortifiée partiellement (chose assez rare) vers 1400.
Elle est mentionnée en 1345 « mansus Corsenaco » et en 1444 « prioratus Sancti-martini de corquonaquo ». Elle est faite de deux constructions accolées, d’époques et de styles différents.

ZNIEFF Baignades : LES HAUTS GARDONS

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) CORNICHE DES CÉVENNES : 10 350 Ha Point de passage de nombreuses promenades à pied. Pistes forestières et reboisement. Pêche et chasse. Activité agricole : élevage et prairies de fauche. Habitat diffus. Fréquentation automnale par les ramasseurs de champignons. Cette zone englobe les deux versants des Cévennes de part et d’autre de la ligne de crête appelée « la Corniche des Cévennes » depuis les contreforts de la Can de l’Hospitalet jusqu’à Saint-Jean-du-Gard. Ce versant méditerranéen très abrupt se creuse de profonds ravins : les valats ; les torrents cévenols, accrus par de fortes averses, lacèrent les shistes, formant des crêtes comparables à de longues lanières étroites : les serres. En ce qui concerne la végétation, c’est l’exposition qui est le facteur principal de diversité. Les versants les plus secs sont orientés au sud ; ils sont soulignés de rochers vifs et ponctués d’une végétation discontinue : Chêne vert , Pin maritime , lande à Bruyère , Ciste , Genêt à balai et Genévrier. Les versants nord, moins secs et plus boisés, sont surtout peuplés par des châtaigniers. Plusieurs dizaines de mas ou de hameaux ponctuent le paysage. Tout autour des habitations subsistent les traces des terrasses et des systèmes d’irrigation élaborés autorisant la culture des pentes. La délimitation du site est basée sur des critères paysagers, géomorphologiques et géographiques. Il s’agit des deux versants de la corniche des Cévennes, délimités par la vallée Française au nord et la vallée de St-André de Valborgne au sud. Les limites retenues sont les suivantes : au nord et au sud ; il s’agit successivement de la Vallée Française et de la vallée du Gardon de Saint-Jean – au nord-ouest ; la limite est d’ordre géomorphologique et paysagère. Il s’agit, en effet, de la cassure très nette entre le plateau calcaire de l’Hospitalet et les valats shisteux des Cévennes – au sud-est ; la limite s’arrête à la zone urbanisée de St-Jean-du-Gard. Richesse patrimoniale : 1 – Floristique : Les milieux rupestres schisteux sont le siège d’un endémisme important avec notamment – Chrysanthemum monspeliense : endémique cévenole poussant sur les milieux rupestres – Saxifraga clusii : espèce endémique mais possédant plus de 10 stations en Lozère – Cheilanthes hispanica : cette petite fougère pousse dans les anfractuosités des rochers secs en bordure des gardons. Elle est inscrite sur le livre rouge de la flore menacée de France – Thymus nitens : endémique cévenole. Signalons aussi une station à Cistus populifolius au CD de Saint-Pierre. 2 – Faunistique : Les vastes espaces forestiers de ce massif abritent une faune riche en grands mammifères : chevreuils, cerfs et petits mustélidés : Martre , Genette , Fouine. Le Circaète niche dans les vires shisteuses. Les grottes et cavités abritent plusieurs espèces de chauve-souris : le Murin de Daubenton ; – le Grand Rhinolophe ; – le Petit Rhinolophe : espèce en régression en France – la Noctule de Laisler – la Pipistrelle commune. Toutes ces espèces sont protégées sur le plan national et inscrites sur le livre rouge des espèces menacées en France. Les hautes Cévennes présentent des intérêts tout à fait exceptionnels tant d’un point de vue écologique que faunistique ou floristique. Cette vaste étendue restée sauvage et très peu artificialisée est un refuge et une zone d’accueil importante pour bon nombre d’espèces animales et végétales. Enfin, soulignons l’intérêt des milieux rupestres (falaises, escarpements rocheux) tels que l’on peut les observer un peu partout. Ces milieux, peu transformés par l’homme et où l’eau et le sol sont quasi inexistants, sont colonisés par une flore spécifique (mousses, lichens, sédum, fougères), parfois endémique (Saxifrage, Chrysanthème, Thym…). Ce sont aussi des refuges précieux pour bon nombre d’oiseaux et notamment des rapaces devenus rares sur le territoire national qui y trouvent la tranquillité et des sites de nidification dans les cavités, grottes et vires rocheuses. Bibliographie – Source BOUSQUET G. – COGARD. Communication orale CONSERVATOIRE BOTANIQUE DE PORQUEROLLES – Inventaire des espèces rares et menacées du Languedoc-Roussillon. SEON J. – Parc National des Cévennes. Communication orale Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE Montpellier)

 

office de tourismeOFFICE DE TOURISME DE LA VALLÉE BORGNE : les quais 30940 SAINT-ANDRÉ DE VALBORGNE tél. 04 66 60 32 11

HORAIRES D’OUVERTURE :
16 janvier au 30 avril inclus du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h. Fermé le 1er mai et le lundi de Pâques. 3 mai au 30 juin inclus du mardi au samedi, de 9h30 à 12h, jours fériés inclus. Vacances d’été : 3 juillet au 31 août inclus du lundi au jeudi, de 9h à 12h30, et de 16h à 19h. Le samedi, de 16h à 19h. Le dimanche, de 9h30 à 12h30. Le 15 août, de 9h30 à 12h30. 3 septembre au 21 décembre inclus du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h. Fermé le 11 novembre. Fermé pendant les vacances de Noël.

163 habitants
Mairie" MAIRIE : 30124 L’ ESTRÉCHURE – Tél : 04 66 83 91 08
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Les Plantiers

chargement de la carte - veuillez patienter...

Les Plantiers 44.116045, 3.723077

http://www.vallee-borgne.org/

FavoriteLoadingCet article dans votre bloc-notes (4 apparaîtront sous le calendrier)
Lien pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :
avatar