Sponsors :

Le Gard rhodanien bord du Rhône à la Camargue

Des Reliefs du bord du Rhône à la Camargue cultivée. Etirement de Pont-St-Esprit à Beaucaire

Si le Gard offre une fenêtre littorale relativement étroite, sa façade rhodanienne est longue, s’étirant sur 50 kilomètres à vol d’oiseau de Pont-Saint-Esprit à Beaucaire.

LES LONGUES PENTES…

s’achevant en larges plaines : Vallée de la Tave et coteau de Laudun. D’autres pentes, à l’inverse, s’étirent longuement à la faveur des cours d’eau affluents, qui ont creusé des vallées s’ouvrant progressivement sur la plaine rhodanienne.

C’est le cas : de l’Ardèche, qui s’ouvre en plaine à l’aval de Aiguèze/Saint-Julien-de-Peyrolas et jusqu’à Pont-Saint-Esprit, de la vallée de la Cèze, à l’aval de Bagnols, de la vallée de la Tave, dont le débouché sur la plaine du Rhône est commandé par Laudun, du Gardon, qui, au débouché des gorges, forme une plaine élargie à l’amont de sa confluence avec le Rhône, entre Remoulins et Comps…

VERS LES PLAINES…

Des plaines plus généreuses se sont alors formées, favorables à l’implantation de grands équipements industriels qui marquent le paysage : centre atomique de Marcoule, secteur industriel de l’Ardoise, centrale électrique d’Aramon et, hors département mais bien visible depuis les hauteurs du nord-est, centrale électrique du Tricastin au nord de Bollène. Au sud de Beaucaire, l’immense triangle de la Camargue s’amorce et les reliefs du bords du Rhône se limitent aux digues qui bordent le fleuve, laissant une vaste plaine s’élargir jusqu’au pied du rebord de la Costière : la Camargue cultivée, qui appartient au grand ensemble de la Camargue décrit sur la page précédente

COMPLEXITÉ…

LE CONTACT COMPLEXE DES GARRIGUES ET DU RHÔNE, AU DROIT D’AVIGNON :

Vallon viticole de Tavel Au droit d’Avignon, les paysages du Gard Rhodanien sont plus complexes : le vaste massif des garrigues d’Uzès et de Saint-Quentin-la-Poterie bascule de façon chaotique sur le sillon rhodanien, en retrait du massif des Angles : par des vallats successifs vers Saint-Laurent-des-Arbres, Lirac et Tavel, qui s’ouvrent sur la petite plaine de Vallongue – par une grande plaine incisée en creux dans les marges du massif calcaire, la plaine de Pujaut, autrefois partiellement occupée par un étang, drainé au Moyen-Age par les moines – par un petit plateau, le plateau de Signargues, qui s’incline vers la vallée du Gardon entre Fournès, Estézargues, Domazan et Théziers.

 

On distingue au final on distingue 12 unités de paysage

1 – BEAUCAIRE ET LE MASSIF DE L’AIGUILLE

Beaucaire et le Massif de l'Aiguille dans le GardAu sud de la confluence du Gardon et du Rhône, le petit massif de l’Aiguille constitue l’ultime relief bordé par le Rhône avant son élargissement en delta. La pointe sud de ce massif, le promontoire de Sizen, a reçu des implantations protohistoriques, devenues avec le temps la ville antique d’Ugernum. Accroché à ces ultimes reliefs qui la mettent hors d’eau, au bord du Rhône, sur le trajet de la voie Domitienne, Beaucaire a disposé de nombreux atouts pour se développer sous l’action des Romains. C’est au XIe siècle que la ville change de nom, en  » Bel-caïre  » latinisé en Bellicardium : beau carré de pierre, par référence à la qualité des pierres de taille tirées des carrières.

COMMUNES CONCERNÉES :  BEAUCAIRE  |  COMPS  |  VALLABRÈGUES

2 – LA PLAINE D’ARAMON

La plaine d'ARAMON dans le GardAppuyée au nord par des reliefs qui dépassent 130 m d’altitude, la plaine d’Aramon se tourne vers le sud sur le Rhône et le Gardon. Elle s’allonge sur 8 kilomètres environ pour 4 de largeur.

 

 

COMMUNES CONCERNÉES :  ARAMON  |  DOMAZAN   |  MONTFRIN  |  THÉZIERS   |  VALLABRÈGUES

3 – LE PLATEAU DE DE SIGNARGUES ET LE VALLON DE DOMAZAN

Plateau de Signargues et le vallon de Domazan dans le GardLe petit plateau de Signargues, perché à environ 150 m d’altitude, fait la transition entre la plaine de Pujaut à l’est (50 m d’altitude) et la plaine du Gardon à l’ouest (20 m d’altitude). Il est drainé par le Briançon (vallon de Domazan) et par la Combe de Mars, qui creusent deux vallons descendant vers le Gardon.

COMMUNES CONCERNÉES : ARAMON  |  DOMAZAN   |  ESTÉZARGUES  |  FOURNÉS  |  ROCHEFORT-DU-GARD   |  SAZE   |  THÉZIERS

4 – LE PLATEAU DES ANGLES ET DE VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON

Le plateau des Angles et de Villeneuve-lès-AvignonLe massif calcaire des Angles et de Villeneuve-lès-Avignon s’allonge sur une quinzaine de kilomètres le long du Rhône en rive gauche. Il fait face à la plaine d’Avignon et à la confluence de la Durance et du Rhône. Contrairement aux grands plateaux de garrigues plus à l’ouest, la topographie du massif des Angles apparaît très complexe, largement sculptée par l’érosion. Des plaines et des buttes se succèdent ainsi, composant des espaces diversifiés et compartimentés, générant de nombreux effets de surprise lorsqu’on la parcourt.

COMMUNES CONCERNÉES :  ARAMON   |  LES ANGLES   |  PUJAUT   |  ROCHEFORT-DU-GARD  | SAUVETERRE   |  SAZE   |  VILLENEUVE-LES-AVIGNON

5 – LES RIVES DU RHÔNE

Les rives du rhône dans le GardAu pied du massif des Angles et de Villeneuve-lès-Avignon court une étroite bande de terre le long du Rhône. Elle s’allonge sur environ 20 kilomètres entre Sauveterre et Aramon.

 

COMMUNES CONCERNÉES :  ARAMON   |  LES ANGLES   |  PUJAUT   |  SAUVETERRE   |  VILLENEUVE-LES-AVIGNON

6 – LA PLAINE DE PUJAUT

La plaine de Pujaut dans le GardLa plaine de Pujaut s’allonge sur 12/15 kilomètres pour 4 à 5 de large. Comme la Vaunage à l’ouest de Nîmes, ou comme la plaine de Lussan au nord d’Uzès, elle forme un bassin en creux incisé dans le plateau calcaire qui le domine de toutes parts. Sa particularité est toutefois d’avoir été longtemps un étang, l’eau n’ayant pas trouvé ni creusé d’exutoire naturel. Au XVIIe siècle, cet exutoire sera artificiellement créé par les moines (la moitié de l’étang appartenait aux Chartreux de Villeneuve-lès-Avignon), vidant l’étang et ouvrant de nouvelles terres à mettre en culture.

COMMUNES CONCERNÉES :  ARAMON   |  DOMAZAN   |  LES ANGLES   |  PUJAUT   |  ROCHEFORT-DU-GARD   |  SAUVETERRE   |  SAZE   |  TAVEL   |  VILLENEUVE-LES-AVIGNON

7 – LES VALLATS DE TAVEL ET DE LIRAC

Les vallats de Tavel et de Lirac dans le GardLe grand plateau de garrigue d’Uzès s’achève à l’est vers le Rhône par des coteaux très irréguliers, formés de  » caps  » de calcaire dur (le Mont Cau, la Montagnette, la Montagne, le mont du réservoir de Tavel) séparés par des vallons creusés par les eaux de ruissellement dans des cailloutis de calcaire fractionnés par le gel : ceux de Tavel et de Lirac.

 

COMMUNES CONCERNÉES :  LIRAC   |  ROCHEFORT-DU-GARD   |  ROQUEMAURE   |  ST-LAURENT-DES-ARBRES   |  TAVEL

8 – LES PLAINES ET TERRASSES DE ROQUEMAURE

Les plaines et terrasses de Roquemaure dans le GardLe secteur de Roquemaure marque la rencontre complexe entre les confins de la garrigue d’Uzès et le Rhône. Il est marqué par des reliques de massifs calcaires durs isolées par l’érosion et par les anciens dépôts du Rhône en terrasses alluviales. La plaine de Roquemaure est ainsi cadrée : – par la montagne de St-Géniès, qui la sépare de la plaine plus vaste de la Tave et de la Cèze plus au nord, – par les reliefs du Bois de Clary, qui la séparent du plateau viticole de Tavel et de Lirac à l’ouest – par les reliefs de Sauveterre, qui la sépare de la plaine de Pujaut au sud Ainsi délimitée, elle s’incline irrégulièrement vers le Rhône, passant progressivement de 80 m à 30 m d’altitude.

COMMUNES CONCERNÉES :  PUJAUT   |  ROQUEMAURE   |  ST-LAURENT-DES-ARBRES   |  SAUVETERRE   |  TAVEL

9 – LA VALLÉE DU GARDON

La vallée du Gardon dans le GardA l’aval de Remoulins et du pont du Gard, la vallée du Gardon s’ouvre largement jusqu’à la confluence avec le Rhône, offrant un paysage radicalement différent de celui de ses gorges juste à l’amont. Elle s’allonge sur une douzaine de kilomètres de Remoulins à la confluence, pour 2 à 5 kilomètres de largeur.

 

COMMUNES CONCERNÉES :  BEAUCAIRE   |  COMPS   |  FOURNÉS   |  MEYNES   |  MONTFRIN   |  REMOULINS   |  ST-BONNET-DU-GARD   |  SERNHAC   |  THÉZIERS   |  VALLABRÈGUES (sur la rive gauche du Rhône)

10 – LA VALLÉE DE LA TAVE

La vallée de la Tave dans le GardDes environs de Cavillargues à l’amont jusqu’au Rhône vers Montfaucon et le site de l’Ardoise, la vallée de la Tave forme un long couloir incliné vers l’est, de près de 25 kilomètres de longueur, pour 4 à 6 kilomètres de large. Elle est bordée au nord par les reliefs qui la séparent de Bagnols-sur-Cèze : massif de Sabran et plateau de Lacau. Au sud, la côte de St-Victor-la-Coste, prolongée à l’aval par la montagne de St-Géniès, forme une limite nette qui la sépare du massif des garrigues d’Uzès et de la plaine de Roquemaure.

COMMUNES CONCERNÉES :  CAVILLARGUES   |  CONNAUX   |  GAUJAC   |  LA-BASTIDE-D’ENGRAS  |  LAUDUN   |  LE PIN   |  LIRAC   |  MONTFAUCON   |  POUGNADORESSE   |  ROQUEMAURE   |  ST-GENIES-DE-COMOLAS   |  ST-LAURENT-DES-ARBRES   |  ST-LAURENT-LA-VERNÈDE   |  ST-MARCEL-DE-CAREIRET   |  ST-PAUL-LES-FONTS   |  ST-PAUL-LA-CALM   |  ST-VICTOR-LA-COSTE   |  TRESQUES

11 – LA VALLÉE DE LA CÉZE AUTOUR DE BAGNOLS-SUR-CÈZE

La vallée de la Cèze autour de Bagnols-sur-Cèze dans le GardDans son parcours aval, la vallée de la Cèze est marquée par la pression du développement industriel et urbain lié à la proximité du Rhône. Elle s’allonge sur une quinzaine de kilomètres entre St-Gervais à l’amont et le Rhône. Bagnols-sur-Cèze marque de son influence le secteur, la ville étant positionnée dans la vallée à la faveur d’élargissements sur les deux rives formés par les affluents (la Mayre en rive droite et la Voulongue en rive gauche), dont profite la RN 86 pour passer en nord-sud.

COMMUNES CONCERNÉES  : BAGNOLS-SUR-CEZE   |  CHUSCLAN   |  CODOLET   |  LAUDUN   |  MONTFAUCON   |  ORSAN   |  SABRAN   |  ST-GERVAIS   |  ST-NAZAIRE   |  TRESQUES   |  VÉNÉJAN

12 – VALLÉE DU RHÔNE À PONT-ST-ESPRIT (confluence de l’Ardèche et du Rhône)

Au sortir des gorges, l’Ardèche s’ouvre sur la vallée du Rhône en dessinant une vaste plaine en triangle, débordant sur le département voisin de l’Ardèche. La plaine ainsi formée concerne une vingtaine de kilomètres dans le parcours du Rhône, de St-Marcel-d’Ardèche (département de l’Ardèche) à St-Etienne-des-Sorts. Pont-Saint-Esprit se positionne au coeur de la plaine, à la confluence de l’Ardèche et du Rhône.

  |  COMMUNES CONCERNÉES :  AIGUÉZE   |  BAGNOLS-SUR-CEZE   |  CARSAN   |  CHUSCLAN   |  ISSIRAC   |  LAVAL-SAINT-ROMAN   |  LE GARN   |  PONT-SAINT-ESPRIT   |  ST-ALEXANDRE   |  ST-CHRISTOL-DE-RODIERES   |  ST-ETIENNE-DES-SORTS   |  ST-JULIEN-DE-PEYROLAS   |  ST-NAZAIRE   |  ST-PAULET-DE-CAISSON   |  VÉNÉJAN

LIEUX DE PÊCHE DANS LE GARD – CARTE

MILIEUX AQUATIQUES DE PREMIÈRE CATÉGORIE PISCICOLE (Peuplement piscicole comportant des salmonidés)

Le Chassezac, la Cèze et l’Homol, en amont de la queue de la retenue de Sénéchas;
Le Luech.
La Gagnière, avant son entrée dans le département de l’Ardèche, et le ruisseau des Thomasses ou Abeau.
La Vionne, la Tave, en amont du pont de la ligne de chemin de fer de Roquemaure à Bagnols sur Cèze.
Le Gardon d’Alès et le ruisseau d’Andorge, en amont de leur confluent.
Le Galeizon et le ruisseau de Salandre, en amont de leur confluent;
Le Gardon de Mialet, en amont du Pont des Abarines (chemin départemental 50).
Le Gardon de Saint Jean en amont du barrage de la Brasserie (face à l’intersection du chemin départemental 907 et du chemin départemental 260).
le Brion et le Boisseson, en amont du pont de la voie ferrée d’Anduze à Saint Jean du Gard.
La Salendrinque, en amont du pont de fer de Lasalle.
La Dourbie, le Trévezel et le lac des Pises.
L’Hérault et l’Arre, en amont de leur confluence.;
La Vis, en amont de sa confluence avec l’Hérault.
Le Rieutord et l’Elbes en amont de leur confluence.
Le Vidourle, en amont du pont submersible de Mandiargues.
L’Aiguèze et le Moze (affluents de la basse Ardèche.
ainsi que les affluents et sous-affluents des cours d’eau ou portions de cours d’eau désignés ci-dessus.

icones pêche LES COURS D’EAU DANS LE GARD Fédération du Gard pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique 34, rue Gustave Eiffel – ZAC de Grézan – 30034 NIMES Cedex 1
MILIEUX AQUATIQUES DE SECONDE CATÉGORIE PISCICOLE
(Peuplement piscicole comportant des cyprinidés et des carnassiers)

• Tous les cours d’eau, plans d’eau et canaux non classés en 1ère catégorie piscicole.

DOMAINE PUBLIC FLUVIAL (2nde catégorie) le Rhône, le Petit Rhône et leurs dépendances (lônes, bras morts).

  • l’Ardèche, en aval de Pont d’Arc, le Lauzon, lot n°1.
  • la Cèze en aval de la Combe de Carmignan.
  • Le Gardon, en aval de l’ancien bac de Comps.
  • Le canal du Rhône à Sète et le bras de l’écluse de Saint Gilles.

DOMAINE MARITIME. Les canaux et portions de cours d’eau ci-dessous sont soumis à la réglementation maritime :

  • Le Vidourle, en aval du seuil de Terre de Port (commune de Saint Laurent d’Aigouze).

Sources et remerciements : Direction régionale de l’environnement du Languedoc-Roussillon ( Fondements, Organisation Unités de paysage ) – Agence FOLLEA – GAUTIER ( Illustrations photographiques) – Le Quid – Larousse ( Généralités historiques) – Direction des Affaires Sanitaires et Sociales Départementales du Gard ( Etude le la qualité de l’eau) – Le Parc des Cévennes – Ministère de l’Ecologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire Languedoc-roussillon. (Description des Znieff) – Conseil Général du GARD – Nîmes Métropole.

icones pêche LIEUX DE BAIGNADE DANS LE GARD : Carte de la qualité de l’eau dans le département à partir des prélèvements effectués par la Direction des Affaires Santaires et Sociales Départementales du Gard.

QUALITÉ DE L’EAU DE BAIGNADE 2016 Classement selon la directive 2006/7/CE

 

FavoriteLoading
Cet article dans votre bloc-notes (4 apparaîtront sous le calendrier)
Sponsors :