Le dimanche 18 août 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Le Gard. Où sortir ? Que voir, que faire ?

Sponsors :

Meyrannes / Les Plans🖍

Sur Facebook
Loading😍 Cet article dans votre bloc-notes

Sur les rives de la Cèze.

Annexé à Montalet pour former une communauté indépendante au 17ème.

À VOIR, À VISITER…

Vestiges préhistoriques et antiques : Grotte des Buissières : mobilier  chalcolithique et de l’âge du Bronze. Traces d’ Occupation romaine.

Le moulin de Montalet est attesté depuis le 16e siècle ou il dépend du château du même nom situé en face. En 1836, Vernet Jacques y ajoute une filature qui fonctionne jusqu’ en 1858, année où le bâtiment devient minoterie, ce qu’ il restera jusqu’ à la dernière guerre.

Eglise Notre-Dame de l’Assomption (IMH)  :
Petite église typiquement romane (12ème), bâtie selon le plan en croix latine, surmontée d’une coupole octogonale sur trompe qui émerge au-dessus de l’abside. Deux absidioles ouvrent sur le transept.
L’édifie a été agrandi à la fi du 19ème siècle. Deux chapelles latérales ont été ajoutées et ouvertes sur le transept, formant ainsi deux petits collatéraux. L’abside primitive a été agrandie.
La tribune construite dans la première travée romane a été supprimée dans la seconde moitié du 20ème siècle. Le clocher carré de style rhénan, avec ardoises colorées, a été supprimé en 1981. Toutes les baies ont été créées ou reprises au 19ème siècle

L’édifice et l’ ancien prieuré sont isolés sur une colline dominant le village.

Les fours à chaux
La chaux était utilisée dans la construction, l’agriculture, l’élevage, l’alimentation, l’industrie. Dans le four, le calcaire est transformé en chaux par l’action du feu. Par «le gueulard», haut du four, on chargeait le charbon et la pierre calcaire par lits alternatifs. Afin d’éviter le refroidissement de la cuve durant la calcination, l’opération était constamment renouvelée. Par l’intermédiaire des ouvreaux, ouverture en bas de four, le chaufournier, ouvrier chargé de la combustion, entretenait le foyer dont la température pouvait atteindre 1000°C. Cette cuisson durait d’une demi-journée à plusieurs jours. Le feu arrêté, la chaux était défournée par les ouvreaux On obtenait de la chaux vive qu’il fallait éteindre avec de l’eau pour permettre sa manipulation et son transport. Elle était ensuite placée dans des barils à l’abri de l’humidité. Les fours étaient construits près d’un point d’eau et de leur matière première, le calcaire. Au début du XXe siècle la chaux perdit sa prédominance dans le bâtiment et les fours s’éteignirent les uns après les autres.

Aujourd’hui il n’en reste que des vestiges. Les plus accessibles : à Barjac le long de la départementale D979, à Meyrannes sur la route de Montagnac

Tuileries et briqueteries :
C’est à partir du milieu du XIXe que la brique devient un matériau largement utilisé dans le bâtiment. Les compagnies minières en font un grand usage. La fabrication traditionnelle des tuiles et des briques comprend 3 étapes : L’extraction qui s’effectue « à la main » à l’automne. L’argile sèche pendant l’hiver. Le pétrissage début avril consiste à ajouter de l’eau et 10% de sable fin à l’argile (on utilisait du limon de la Cèze), puis à pétrir ce mélange avec les pieds ou à l’aide d’un cheval. Dans les années 30 on utilisera le malaxeur mécanique. La tuile est formée dans des moules en bois. Après démoulage, la production est stockée sur une aire de séchage. La cuisson a lieu en hiver. Le feu est alimenté jour et nuit.

On trouvait des tuileries à Allègre (8), Barjac (1), Meyrannes (1), Rochegude (2), St-Ambroix (5), St Jean de Maruéjols (1), St Victor de Malcap (2) dont il reste aujourd’hui peu de traces.

Aménagement pastoraux et agricoles
Sentier d’interprétation du Montgrillet de 4 kms.
Si vous souhaitez toucher du doigt l’empreinte des bergers et des paysans d’autrefois, il vous faudra fouler un chemin de randonnée. Le sentier d’interprétation du Montgrillet, offre une vision globale et pédagogique du mode de vie des paysans et des bergers grâce aux aménagements hydrauliques et au bâti en pierre sèche encore présents : mazet, capitelle dont le linteau est daté de 1850, abris de bergers, faïsses, réserves d’eau, etc.
Le développement agricole de cette colline est dû à la présence
des moines bénédictins dès le XIème siècle. Ils aménagèrent les cultures en terrasse, appelées dans notre patois local «faïsses», surveillées depuis les hauteurs du château de Montalet.

Office de Tourisme Intercommunal « Cévennes Actives » : 50, rue de la République, 30160 Bessèges – Tél. : 04 66 25 08 60

COMMUNES CONCERNÉES PAR CETTE UNITÉ DE PAYSAGE :

Bessèges  Bordezac Gagnières MEYRANNES Peyremale Robiac-Rochessadoule

 853 habitants
MAIRIE : 2 rue du royal 30410 MEYRANNES Tél : 04 66 24 05 02
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Meyrannes

chargement de la carte - veuillez patienter...

Meyrannes 44.271696, 4.170313

http://www.meyrannes.fr/

 

LES PLANS

Siège d’un prieuré relevant de l’abbaye de la Chaise-Dieu.

Avant 1790, paroisse du diocèse d’Uzès. Saint-Martin était un prieuré de l’ordre de Saint-Benoît, à la collation de l’abbé de la Chaise-Dieu.

Ruines de l’ancien château fort.

La Communauté de communes du MONT BOUQUET est composée de six communes rurales :

Bouquet  | Brouzet-les-Alés  |   Les Plans  |   St-Just-et-Vacquières  |  Servas   |  Seynes.

Une population d’environ 1500 habitants répartie sur un territoire de 100 km2 composé essentiellement de garrigues et de terres agricoles, autour du fiche Mont Bouquet .

COMMUNES CONCERNÉES PAR CETTE UNITÉ DE PAYSAGE :

Allegre Barjac Bouquet Brouzet-lès-Alès Les Mages Les Plans Meyrannes Mons Navacelles Potelières Rivières Rochegude Rousson St-Ambroix St-Bres St-Denis St-Jean-de-Maruéjols-et-Avéjan St-Julien-de-Cassagnas St-Just-et-Vacquières St-Privat-de-Champclos St-Victor-de-Malcap Salindres Servas Tharaux

189 habitants
 MAIRIE : Le grand raboutié 30340 LES PLANS Téléphone : 04 66 83 14 83
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Les Plans

chargement de la carte - veuillez patienter...

Les Plans 44.147870, 4.217665
« Tharaux, sur les pentes de la Cèze | Rousson / Potelières »
Sponsors :