• Bienvenue à Nîmes. Bienvenue dans le Gard

    Voici TOUS LES ARTICLES DU SITE, du plus récent au plus ancien :

Saumane, les hautes vallées du Gardon

Publié, le :

Saumane, commune aux sept ponts ( dont un d’époque médiévale),
lieu de passage vers le haut de la vallée et le Gévaudan).  La commune était autrefois appelée « Saumane le Castellas » en raison de la présence d’un château mentionné en 1257, dont il ne reste aujourd’hui que les ruines.
Comme nombre de communes des Cévennes, Saumane a connu […] Lire…

Sainte-Croix-de-Caderle, et le Mont Brion

Publié, le :

Situé sur l’ancien chemin royal menant à Calviac.
Les Castanet héritèrent du château d’Escamassou et de la seigneurie de Montvaillant, près de Florac, dont ils prirent le nom.
Au 19ème, la seigneurie devint propriété du poète Alfred de Montvaillant.
À VOIR, À FAIRE…
Menhir de Peyreficado : monolithe de granit, dressé vers 2500 av. J.C. Restes d’une muraille romaine.
Village pittoresque […] Lire…

Saint-roman-de-codières, et le menhir de la Pierre Plantée

Publié, le :

Au lendemain d’Alésia, les Romains construisirent un fort sur la montagne du Cayrel.
L’habitat est dispersé en de nombreux mas et hameaux.
La tour carrée faisait partie des chaînes cévenoles de signalisation par le feu : celle des seigneurs d’Anduze-Sauve jusqu’en 1243 ( Chaîne Sommières – Anduze – St-Laurent-de-Trèves, en Lozère).
La chaîne proprement dite comprend la tour […] Lire…

Saint-Martial, et la culture de l’oignon doux

Publié, le :

Les évêques de Nîmes y avaient un château fort mentionné dès 1156,
et dont subsistaient naguère quelques vestiges proches de I’église. La totalité des dîmes revenait à l’évêque de Nîmes.
Pittoresque village niché sur un éperon rocheux des contreforts cévenols : ruelles en escalier, belles maisons cévenoles, porches voûtés.
La présence de monuments mégalithiques, dolmens et menhirs atteste […] Lire…

Saint-Julien de la Nef, Saint-Bonnet de Salendrinque

Publié, le :

Le village, traversé par l’Hérault, descendant du massif du Mont Aigoual,
est formé d’une multitude de petits hameaux et de mas isolés, accrochés sur les versants.
Vieux mas restaurés au hameau de Toumeyroiles. Le château de Mercou, appartenant à la famille du chevalier d’Assas, fut incendié à la Révolution. tour 13ème à meurtrières et fenêtre à meneaux, bâtiments postérieurs.
Les […] Lire…

Saint-Jean-du-Gard. Un environnement des plus remarquables

Publié, le :

C’est le 8 mai 1791 que St-Jean-de-Gardonnenque devient St-Jean-du-Gard.
Bien qu’on trouve sur la commune divers vestiges attestant d’une implantation humaine depuis le néolithique, la première mention écrite connue de Saint-Jean-de-Gardonnenque est une bulle papale de 1119 relative à un prieuré fondé par les bénédictins de Saint-Gilles.
Le bourg s’est développé au cours des siècles, le long de la grande voie de […] Lire…