• Sponsors :

Quissac, dans les dédales des plaines du Vidourle

Publié, le :

Situé sur le passage de l’ancienne voie romaine de Nîmes à Rodez.

 Vestiges antiques : Etablissement et nécropole gallo-romains. La plus ancienne forme du nom de QUISSAC est QUINTIACUM, formé par les mots QUINTIUS plus ACUM qui signifient domaine de QUINTIUS.

 Les plaines liées au Vidourle sont systématiquement bordées de façon nette par les reliefs en collines ou en puechs successifs, couverts de végétation de garrigue, de plus en plus doux au fur et à mesure que l’on descend le cours du fleuve. En composant les horizons verts et bleutés des paysages du Vidourle, ces reliefs donnent au dédale des plaines du Vidourle un aspect relativement boisé et intimiste, surtout vrai de Quissac à Lecques.

Au nord-ouest de Quissac, les reliefs du Coutach, du Leiris et de la Moutette, plus hauts et plus secs, marquent la limite amont de l’unité de paysage et préfigurent la bordure calcaire cévenole.

À VOIR, À FAIRE…

Château de Sabatier, remanié au 18ème.    Château de Cauviac.    Eglise de 1686.

Le temple, reconstruit en 1833

RandonnéesCIRCUIT DE RANDONNÉE PÉDESTRE “SENTIER DU BOIS DE CASTELLAS” : Départ Ancienne Gare – Longueur : 19 km

“SENTIER LE PONT RUINÉ” : Départ Office de Tourisme – Longueur : 11 km


Piscine PISCINE MUNICIPALE

LES MARCHÉS  MERCREDI MATIN :

Bagnols : Tout produit – Aramon : Tout produit – Codolet : Alimentaire – Collias : Alimentaire – Gagnières : Tout produit – Goudargues : Tout produit – La Grand-Combe : Tout produit – Lédignan : Tout produit – Mages (Les) : Tout produit – Manduel : Tout produit – Meynes : Tout produit – Poulx : Alimentaire – QUISSAC : Tout produit – Rodilhan : Tout produit – St-Géniès-de-Malgoirés : Alimentaire – Saze : Alimentaire – Sumène : Alimentaire & produits artisanaux – Valleraugue : Tout produit – Vauvert : Tout produit – Uzès : Alimentaire

Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) : RAVIN DE VALLIGUIERE : 271 Ha Quelques chemins et sentiers parcourent le site. A l’ouest de Quissac, cet espace rupestre calcaire au relief très escarpé est composé de nombreux vallons qui aboutissent au ravin principal de Valliguière. Il est couvert d’une garrigue à Chêne vert et Buis. La délimitation du site repose sur des critères liés à la géomorphologie. La limite retenue englobe l’ensemble des milieux escarpés du bassin de la Valliguière : à l’est, la limite s’arrête au pied d’une pente assez forte et évite au nord-est, une zone plus ouverte – ailleurs elle suit les lignes de crête. Richesse patrimoniale : Ce milieu rupestre abrite une espèce rare, protégée en France et dans la Communauté Européenne et inscrite sur le livre rouge des espèces menacées de France : l’Aigle de Bonelli (Hieraaetus fasciatus). Actuellement seule une trentaine de couples sont présents dans la région méditerranéenne française (contre 150 en 1939). Cette constante régression risque d’aboutir à moyen terme à la disparition totale de l’espèce en France. Outre la présence d’une espèce rarissime et protégée, cette zone présente un intérêt écologique. Ce biotope est en effet favorable à l’installation des rapaces qui fréquentent les milieux rupestres. Bibliographie – Source BOUSQUET G. – C.O.GARD – Communication orale. RICAU B. – A.V.E.N. – Communication orale. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier).

Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) BARRAGE DE LA ROUVIÈRE : 159Ha Ce site est une réserve ornithologique privée. Les terres inondables autour du lac appartiennent au département ; elles sont louées au propriétaire du château de la Rouvière. Ce dernier, en accord avec la collectivité et les sociétés de chasse, interdit toute chasse. La pêche est autorisée sur la retenue. Une partie de ces terres sont cultivées (céréales) ; près du lac, d’autres sont occupées par quelques manades de taureaux. Des chemins et la D24 parcourent le territoire. Cette zone est située au nord-est de QUISSAC. Elle comprend un petit lac de barrage et, en amont, un espace semi-ouvert composé de garrigues basses, de cultures, de prairies et de friches au nord-est du site. Quelques peuplements de chênes pubescents et d’érables de montpellier bordent le Crieulon, ruisseau qui alimente le lac. Le niveau du plan d’eau est très variable ; à la fin de l’été la retenue peut être presque à sec. Critères de délimitation La délimitation du site repose sur des critères liés à la végétation et aux activités humaines. La limite retenue englobe les milieux relativement ouverts au nord du lac, la retenue et le ruisseau qui l’alimente plus en amont. Elle exclut le château de la Rouvière et inclut au nord une petite zone boisée qui borde le CRIEULON. Au sud, la limite suit les berges du lac et exclut une garrigue, dont la partie orientale est envahie par du “caravaning sauvage”. Richesse patrimoniale Ce milieu accueille des espèces rares, protégées en France et dans la Communauté Européenne et inscrites sur le livre rouge des espèces menacées de France : le Rollier d’Europe : la présence de vieux arbres est indispensable pour sa reproduction – le Busard cendré : espèce en nette régression – le Martin pêcheur. et des oiseaux d’eau protégés, peu commun dans la région : le Grèbe castagneux , le Butor blongios : en forte régression dans toute l’Europe par suite de la disparition des zones humides. On note également la présence de la Caille des blés , espèce gibier inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de France. Outre la présence d’espèces rares et protégées, cette zone offre un grand intérêt écologique. La réserve ornithologique privée recèle plus 82 espèces d’oiseaux d’eau dont certaines sont exotiques, qui fréquentent le lac et les bassins qui entourent le château de la Rouvière. Ce milieu est également favorable à l’installation de nombreuses espèces liées aux milieux ouverts. Par ailleurs, les friches dont le couvert végétal est en voie de fermeture, abritent une faune et une flore très riches.

Bibliographie – Source BOUSQUET G., ANOTTA J.P. – C.O.GARD – Communication orale. DEGREMONT – Propriétaire du château de la Rouvière – Communication orale. MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE, – Inventaire de la faune de France – Editions Nathan. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Aigues-Vives Aspères Aubais Aujargues Bragassargues Brouzet-lès-Quissac Calvisson Cannes-et-Clairan Carnas Combas Congénies Corconne Fontanès Gailhan Gallargues-le-Montueux Junas Lecques Liouc Montmirat Montpezat Mus Orthoux-Sérignac-Quilhan Puechredon Quissac St-Clément St-Côme-et-Maruéjols St-Théodorit Salinelles Sardan Sauve Sommières Souvignargues Vergèze Vic-le-Fesq Villevieille

Conqueyrac Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac La Cadière-et-Cambo Quissac St-Hippolyte-du-Fort Sauve

2559 habitants
Mairie" MAIRIE : 1 place Charles Mourier 30260 QUISSAC Tél : 04 66 77 30 02
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Quissac

chargement de la carte - veuillez patienter...

Quissac 43.910960, 3.998719

http://ville-quissac.com/

FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes (4 maxi)


Lien pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.