• Sponsors :

Redessan, sur le passage de la voie Domitienne

Publié, le : Sur Facebook
FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes

horloge-redessan

Situé sur le passage de la voie Domitienne

Joignant Rome au sud de l’Espagne, pénétrait en Languedoc-Roussillon à Beaucaire où elle prenait le nom de « Domitienne » : une promenade à travers le Languedoc-Roussillon de notre époque permet d’en découvrir certains secteurs encore conservés et mis en valeur.

  • Tronçon de la  Via Domitia (IMH).
  • Trois bornes milliaires romaines, dites colonnes de César, in situ en bordure de la Via Domitia.
  • Etablissement gallo-romain des Bouynasses.
  • L’Horloge : S’il est difficile de donner la date d’inauguration, il est certain que cette horloge a été partiellement détruite par un incendie provoqué par la foudre le 24 juin 1873. Elle a été restaurée avec la mise en place d’un nouveau mécanisme en 1874. Ce mécanisme a été à nouveau remplacé en 1933.

De la Villa Rediciano à Redessan

Redessan vient de Villa Rediciano; c’était une maison de plaisance, nous dirons aujourd’hui un mazet, d’un riche consul romain qui ne voulait pas trop s’écarter de la métropole (Nîmes).

En 925 Redessan s’appelle villa Rediciano, en 943 villa nova (ville-neuve) en 963 villa nova disparait, seul subsiste Rediciano.
Vers 1208, le nom est Redazanum et en 1306 Redessanum.
Le répertoire du substitut de Charles VII écrit ecclésia de Redessano vers 1386 et Redessan en 1435.

Les archives départementales  écrivent en 1658 :Redessan, les archives ecclésiastiques de Nîmes désignent ce prieuré sous le nom de St Jean Baptiste de Redessan.

En 1322 Redessan compte 28 feux (1 feux = une famille), 6 en 1348, 50 en 1744 avec 240 habitants, en 1952, 330 feux et 1153 habitants, actuellement 3500  habitants.

Vers 925 les archives du Gard mentionnent : une donation par le prêtre Ingilramnus (sous l’épiscopat d’ Hugbertus évêque de Nîmes) de biens qu’il possède in villa Rediciano pour le repos de son âme moyennant une redevance de 70 litres de vin,70 litres de blé et 12 deniers.
Ingilramnus fait don:
– de l’église Saint Jean Baptiste avec ses cellules et ses dépendances
– d’un jardin situé au lieu dit la Jonquiere
– de diverses vignes situées aux Tavernolles, aux colonnes (bornes milliaires), sous le cimetière et à Puech-Astril (quartier de Redessan disparu du cadastre)

Le 15 février 943 en prévision de la fin du monde que tous redoutaient pour l’an 1000, Leuttald et Regande, sa femme, firent don au chapitre de Nîmes de trois casals avec cours, six pièces de terres sises quartier du Buffalon, de la garrigue, de l’argiliquieyre, de la meliorade, de tras-les-orts, de puech-astril, le tout situé sur le territoire de villa Rediciano vel de villa-nova.

Etant situé sur la voie Domitienne, aux Tavernolles, les invasions fréquentes et les pillages successifs obligèrent les habitants à chercher sécurité plus au nord autour de l’église St Jean Baptiste, d’où la double appellation Rediciano vel villa nova.

Sur les rives du Buffalon, affluent du Vistre. Plaine viticole.

LES MARCHÉS  MARDI MATIN :

Aubais : Tout produit – Bouillargues : Tout produit – Calmette (La) : Fruits & légumes – Cardet : Alimentaire – Cendras : Tout produit – Codognan : Tout produit – Domazan : Tout produit – Gallargues : Tout produit – Grau-du roi : Tout produit – Lédenon : Alimentaire – Montfrin : Tout produit – Orsan : Tout produit – REDESSAN : Tout produit – Roquemaure : Tout produit – St-Ambroix : Tout produit – St-Christol : Alimentaire – St-Hippolyte-du-Fort : Tout produit – Saint-Jean-du-Gard : Tout produit – St-Paulet-de-Caisson : Alimentaire – Souvignargues : Alimentaire – Tavel : Tout produit

TERRE DE VIGNOBLES : 

Les Costières-de-Nîmes sont une appellation d’origine contrôlée faisant partie du vignoble de la vallée du Rhône. Située à l’extrême sud-ouest de la vallée du Rhône, juste au dessus de la Camargue, cette appellation produit principalement des vins rouges et rosés.

Ces vins ont intégré les AOC en 1986. L’appellation portait le nom « Costières-du-gard » avant de devenir « Costières-de-nîmes » en 1989.

Fait partie de la fiche COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION  NÎMES MÉTROPOLE :

COMMUNES CONCERNÉES :

Bernis  |  Bezouce  |  Bouillargues  |  Cabrières  |   Caissargues  |   Caveirac  |   Clarensac  |   Dions   |   Garons   | Générac  |   La Calmette  |   Langlade  |   Lédenon  |   Manduel  |   Marguerittes  |   Milhaud   |    Nîmes  |  Poulx   |   Redessan   |  Rodilhan  |   St-Dionisy  |   Ste-Anastasie   |   St-Chaptes  |   St -Côme- et -Maruejols  |   St-Gervasy  |   St-Gilles

COMMUNES CONCERNÉES PAR CETTE UNITÉ DE PAYSAGE :

Aubord Beaucaire Beauvoisin Bellegarde Bernis Bezouce Bouillargues Caissargues Comps Garons Générac Jonquières-Saint-Vincent Langlade Lédenon Manduel Marguerittes Meynes Milhaud Montfrin Nîmes Redessan Rodilhan Saint-Gervasy Saint-Gilles Uchaud Vauvert Vestric-et-Candiac

3162 habitants
Mairie" MAIRIE : 13 avenue de la République – Tél : 04 66 20 22 08
icon-car.pngFullscreen-Logo
Redessan

chargement de la carte - veuillez patienter...

Redessan 43.831502, 4.497260

http://www.redessan.fr/

FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes


Pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :

Les commentaires sont fermés