Le lundi 22 juillet 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Dans le Gard. Où sortir ? Que voir, que faire ?

Sponsors :

Saint-Ambroix, Saint-Brès, baignades et canoë sur la Cèze

Sur Facebook
FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes

Le plateau du Dugas fut un lieu du culte,

à l’époque protohistorique, puis la base d’un château fort à l’époque féodale, lequel fut démantelé sur ordre de Louis XIII en 1629.

Capitale de la soie au 19ème, jusqu’au 20ème.

À VOIR, À FAIRE…

Nombreuses anciennes filatures (M.I) : filature de soie Chastanier de Boisset, puis usine de préparation de produit minéral (fabrication d’agglomérés d’asphalte) de la Société des Mines d’Asphalte du Centre, filature de soie Daudet, Deleuze, puis Basson, Fabre, Gauthier, Gibert, puis Louis Guiraud, Gueydand, Guiraud, Guisquet, Gustave Chabert, Manifacier, Marcellin Silhol, Roustan, puis Servel, puis Malarte, Silhol, ou la Neuve, Thomas, filature de soie de la Bernade, puis Gentiliny, du Mas Chabert, du Ranquet, du Titet).

Ville fortifiée au moyen âge, elle va par la suite se développer commercialement et industriellement au XIXème siècle et va dévenir une des capitales de la soie. Ce rang lui permet de posséder de nos jours de nombreuses bâtisses bourgeoises comme le Château de Fabiargues et son étonnante orangerie en fer à cheval. Le château fut construit par Vincent Auguste GUISQUET au XVIIIème

Moulin à farine et à huile Jullien, puis Teissonnière, filature de soie Joubaud, puis minoterie du Roc Tombé, ou minoterie Vedel (M.I) (lieu-dit le Roc Tombe, route de Potelières) Propriété privée.

St-Ambroix est une cité historique, les Celtes et les Romains y ont laissé des traces de leur passage. Ville fortifiée au Moyen Âge, elle va par la suite se développer commercialement et industriellement (industrie de la soie au XIXe siècle). Étonnante et mystérieuse par son rocher du Dugas ( Plateau du Dugas (SI), masse rocheuse portant les vestiges de l’ancien château fort 12ème, démoli par Louis XIII : salles taillées dans le roc) , ses fouilles archéologiques, ses maisons troglodytes, les ruines de son château, sa tour Gisquet, SA LÉGENDE DU VOLO-BIOU (le bœuf qui vole)

Tous les 13 et 14 juillet, St Ambroix fait revivre sa légende datant du moyen-âge par une fête médiévale et font voler un bœuf !

La fête a été primée en 1994 et sélectionnée comme l’une des plus belles fêtes de France en 1998. Elle est sélectionnée par le guide des fêtes viticoles de France.

En résumé : Après une récolte très importante de raisins, les saint ambroisiens ne savaient plus quoi faire de leur vin qui commençait à moisir. Le consul (maire de l’époque) décida que l’on ferait voler un boeuf à Saint Ambroix, le fit annoncer et organisa une grande célébration où tout le monde but à volonté… le vin s’écoula, il n’en resta pas une goutte, et le boeuf fut jeté du haut de la colline (le Ranc d’Uzège).

Malheureusement et bien évidemment il s’écrasa au pied de la colline en question… mais tout le monde avait passé un bon moment et les esprits des saint ambroisiens avaient été apaisés et le vin écoulé… C’est la raison pour laquelle on surnomme les saint ambroisiens les « volo biou »…

Pour la petite anecdote… Les alésiens, qui vivaient à cette époque là une période de famine, étaient venus à la célébration et en avaient profité pour récupérer les tripes du boeuf… on les surnomme depuis les « mange tripo »…!

mais aussi son autel à sacrifice humain de l’époque celtique ( Ensemble rupestre du plateau du Dugas : nécropole, autel à sacrifices.).

Les 3 églises
La première chapelle était située sur le rocher Dugas, elle a été détruite en 1560 quand la population est devenue protestante.
En 1658 les catholiques demandent la réédifiation d’une église. L’Evêque vient poser la première pierre en 1672.
Elle est terminée en 1687. A cette époque la population catholique se réduit au huitième des habitants.
Eglise Saint-Ambroise
En 1854 le conseil de fabrique demande au conseil municipal de voter des crédits pour agrandir l’église devenue insalubre et trop petite mais il faudra attendre 1892 pour que les travaux commencent. On construit une nouvelle église dans laquelle on intègre le chœur de l’église du XVIIème (aujourd’hui Chapelle du Sacré-Cœur). La nouvelle église est consacrée le 5 décembre 1896.
Chapelle du Dugas
Consacrée le 18 octobre 1868. Le bâtiment est crénelé avec quatre tourelles et une grande tour carrée qui porte au sommet la statue de la Vierge.

Ville très touristique durant la période estivale, elle est dotée de nombreux campings, hôtels, restaurants, gîtes, plans d’eau ainsi qu’une maison de retraite et de repos.

Nombreux sentiers de randonnée.

Manifestations importantesL’association de « La Légende du Volo Biòu » organise chaque année durant les Médiévales Occitanes de La Légende du Volo Biòu les lundi 13 et mardi 14 juillet 2009 (23ème édition) son marché médiéval qui est le coeur des Fêtes. Il se tiendra dans la Cité médiévale de Saint-Ambroix . Ce marché est animé en permanence par vous, les marchands et artisans, par des démonstrations et par les passages répétés des troupes d’animations, musiciens, saltimbanques. Ce mélange doit recréer les marchés Moyenâgeux en respectant l’authenticité médiévale occitane. FÊTE VOTIVE DE SAINT-AMBROIX : 3 jours aux alentours du 15 août..

Aujourd’hui, Saint-Ambroix joue le rôle d’un véritable pôle commercial grâce à son marché dont les origines remontent à 1363 (faveur royale du Roi Jean II le Bon).

Marchés MARCHÉS CÉVENOLS :

Lundi : GÉNOLHAC (en nocturne : les lundis de Génolhac en juillet et août)

Jeudi : CHAMBORIGAUD (en nocturne : les artisanales de Chamborigaud – en juillet et août)

SAINT-AMBROIX (nocturne juillet – août)

ZNIEFF Baignades : CÈZE, LUECH et AUZONNET

Location vélos : ESPACE 2 ROUES Location de vélos. 12, boulevard du Portalet 30500 ST AMBROIX Tél. : 04 66 24 18 11

Piscine PISCINE DU COMPLEXE HALLE DES SPORTS DE CORBIERES

CAP CANOË Alain Jourdan Route de Barjac – 30500 Saint Ambroix Tél : (33) 4 66 24 25 16

SAINT-VICTOR-DE-MALCAP, 4 km, mini descente. Un petit tour avec les enfants ou pour s’initier. Notre petit parcours est prévu pour cela, le site magnifique du « Moulin du roc tombé  » et sa plage vous tenteront..
SAINT-VICTOR-DE-MALCAP – SAINT-DENIS, 8 km, descente demi-journée. Les méandres tranquilles de notre rivière vous conduiront jusqu’au « Grand Rocher », grand comme le plaisir que vous aurez à alterner canoë et baignades sous le regard des hérons cendrés..
THARAUX – MONTCLUS, 14 km, descente des gorges. Une petite journée sera nécessaire pour ce parcours ondulant entre les gorges et plages secrètes que vous seul pouvez découvrir.
SAINT-VICTOR-DE-MALCAP – MONCLUS, 29 km, sportive en un jour, l’évasion en deux jours. Une grosse journée pour ce parcours qui vous fera découvrir plaine et gorges. En deux jours, prenez le temps  d’apprécier et vivez une vraie évasion, avec bivouac dans un endroit superbe. (Transport de vos bagages)

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) CHAOS DE ST ANDRE DE CRUZIERES : 635 Ha La D904, accompagnée de voies secondaires (D368, D304, voie de desserte de la grotte de la Cocalière, accès à Courry) parcourent ce territoire. Localement, on note des reboisements et un circuit de moto-cross. Ce site est fréquenté par les spéléologues. La grotte de la Cocalière est ouverte au public. Cette étendue calcaire est située au nord de Saint-Ambroix, dans la région du Bas-Vivarais, à cheval sur les départements du Gard et de l’Ardèche. La végétation est composée d’une garrigue basse à genévriers et à buis et de boisements de chênes pubescents. Des friches ont localement pris place sur d’anciennes cultures. Des chaos dolomitiques, de nombreuses grottes et des dolmens sont disséminés sur ce territoire. La délimitation du site repose sur des critères liés à la géomorphologie et aux activités humaines. La limite retenue englobe l’ensemble des chaos dolomitiques et les milieux rupestres proches de ces structures rocheuses, dans le département du Gard. Elle exclut les secteurs urbanisés et les cultures. L’intérêt de ce site est dû à ses caractéristiques géomorphologiques. Les chaos dolomitiques, qui résultent de l’érosion sur les roches du substrat, composent un paysage spectaculaire (blocs aux formes étranges). Bibliographie – Source LHERITIER J.N., – Université P. Valéry, Montpellier. Communication orale. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

ZNIEFFVallée de la Cèze – Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) RIPISYLVE DE LA CÈZE : Les berges de la rivière sont le siège de nombreuses activités touristiques ou économiques. Un seuil, en aval de Saint-Ambroix, et quatre ponts traversent le cours d’eau. On note de nombreuses stations de pompage. Des coupes de bois et des plantations ont été effectuées localement. Les berges sont très fréquentées en été, notamment pour la baignade, sur des sites localisés (Saint-Denis…). Deux campings sont implantés en aval de St-Denis. Entre Saint-Ambroix et Tharaux, la Cèze est longée par une végétation riveraine souvent exubérante aimant les milieux frais et humides : frênes , aulnes, peupliers noirs , saules , ormes … Cette ripisylve peut atteindre plusieurs dizaines de mètres de large ; elle est accompagnée de prairies humides dont la présence rehausse la richesse et la diversité du paysage. Au niveau des méandres, le fleuve dépose sur les berges limons, sables et graviers qui forment de belles grèves. La délimitation du site est claire. La limite retenue englobe la ripisylve et les grèves situées de part et d’autre du cours d’eau. Elle exclut l’ensemble des zones les plus artificialisées (cultures, habitations…). Le tracé inclut le cours de certains petits affluents et des zones humides situées à proximité du fleuve (ruisseau de Saint-Germain, la Claysse…). Les limites amont et aval correspondent respectivement à la traversée de la ville de Saint-Ambroix où la ripisylve a disparu et à l’entrée des gorges de la Cèze. Bibliographie – Source BOUSQUET G. – C.O.GARD – Communications orales. NOZERAND R. – Le Castor (Castor fiber) – Situation et Biotopes dans le Gard. B.M. O.N.C. n° 76. DDAF – Schéma départemental de vocation halieutique et piscicole du Gard. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

3559 habitants
Mairie" MAIRIE : 1 boulevard du Portalet 30500 ST AMBROIX – Tél : 04 66 24 00 02
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Saint-Ambroix

chargement de la carte - veuillez patienter...

Saint-Ambroix 44.260102, 4.196420

http://www.saint-ambroix.fr/

 

SAINT BRÈS

Ancienne seigneurie dépendant de l’évêque d’Uzès.

Au sommet du vieux village, la magnifique église de style romano-byzantin remonte au XIIème siècle. Construite en forme de croix latine par adjonction de deux chapelles latérales, elle détient une acoustique très propice aux instruments anciens. De style baroque à l’intérieur, son toit vernissé attire le regard dès l’entrée du promeneur et du dans ce beau village.

Calvaire 19ème sur le « Ranc d’Uzège ».

Fontaine de Saint Brès
C’est une petite source aménagée depuis des années et connue depuis fort longtemps par les autochtones qui venaient boire cette eau et où les lavandières ne manquaient pas de laver leur linge dans plusieurs bassins aménagés à cet effet.
D’après divers renseignements recueillis, la fontaine aurait été explorée il y a une quarantaine d’années. Le réseau ferait 300 mètres de long et prendrait la direction du cimetière.
En juillet 1994, une équipe de spéléologues s’est rendue à la fontaine de Saint Brès afin de l’explorer, et de trouver une réserve souterraine et de nombreuses réserves d’eau. Après une progression difficile dans des passages étroits, deux salles souterraines ont pu être découvertes mais au bout de 140m devant l’étroitesse du conduit l’équipe a dû renoncer à poursuivre son exploration et n’a pas pu trouver l’eau tant espérée.

A Saint Brès, la 31 janvier 1887, la chaudière de la filature Pertus, explosa faisant quatre morts et vingt blessées. Cette catastrophe, la plus grave de l’histoire de la filature cévenole, déclenche un large mouvement de solidarité régionale. C’est à Saint-Ambroix que l’on trouvait la plus forte concentration de filatures : 21. La dernière filature a fermé en 1958.

Ball-trap PAS DE TIR BALL TRAP BTC LE DEVES

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) : CHAOS DE ST ANDRE DE CRUZIERES :

VOIR (AU DESSUS)  ST-AMBROIX

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Allegre Barjac Bouquet Brouzet-lès-Alès Les Mages Les Plans Meyrannes Mons Navacelles Potelières Rivières Rochegude Rousson Saint-Ambroix Saint-Bres St-Denis St-Jean-de-Maruéjols-et-Avéjan St-Julien-de-Cassagnas St-Just-et-Vacquières St-Privat-de-Champclos St-Victor-de-Malcap Salindres Servas Tharaux

617 habitants

Mairie" MAIRIE : 14 Place de la Ramade, 34670 SAINT-BRÈS

« Robiac-Rochessadoule, deux villages réunis | Saint-Bresson, et la vallée (Znieff) »
Sponsors :