Le lundi 17 juin 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Dans le Gard. Où sortir ? Que voir, que faire ?

Sponsors :

Saint-Paulet-de-Caisson, et la chartreuse de Valbonne

Sur Facebook
FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes

Le territoire de Saint Paulet est habité depuis l’époque préhistorique.

Sur ses terres ont été découvertes de nombreuses stations de plein air néolithiques, les pièces recueillies sont exposées au musée de Pont St Esprit

Ancien Pays Minier : mine et distillerie de lignite de Saint-Julien-de-Peyrolas, usine de produits chimiques (usine de fabrication d’ essence synthétique) Houdry. L’exploitation de la lignite s’est terminée en 1962.

Rives de l’Ardèche. Environ 50% du vignoble saint paulétois est classé en appellation AOC « Côtes du Rhône », vin rouge d’excellente facture. ( Cave des Vignerons Montée de la Calade,30130 Saint Paulet de Caisson Ouvert de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 du Mardi au Samedi inclus)

Accrochés sur des reliefs dominants, les villages de St-Julien-de-Peyrolas, St-Paulet-de-Caisson et St-Alexandre ouvrent des vues larges sur la plaine du Rhône, marquée par la centrale thermique de Tricastin, et sur Pont-St-Esprit.

Le cœur du village s’enroule autour de l’église paroissiale agrandie au XIXè par revoil, près de la place de l’ancien château.

Les promenades et fontaines réaménagées en 2004 ont remplacé les remparts du XIVè. Les pierres apparentes, les passages couverts (andronnes) et arceaux témoignent de l’architecture médiévale des circulades languedociennes.

Siège de la CHARTREUSE DE VALBONNE. Site de la chartreuse et abords (SC).

CLASSÉE MONUMENT HISTORIQUE

Fondée en 1203, au sein de la forêt de Bondilhon, la Chartreuse de Valbonne est la trente et unième de l’Ordre des Chartreux créé quelque cent ans auparavant par Saint Bruno.

L’installation en ce lieu est due à un évêque d’Uzès, Guillaume de Vénéjean, qui aurait fini ses jours à la Chartreuse. Une pierre tombale de 2m de long et de 0m50 de large, encastrée dans le mur du petit cloître et ne comportant qu’une grande croix et une crosse sommairement gravée, signale sa sépulture, dans l’épaisseur du mur de l’église.

Les débuts furent difficiles, comme pour tant d’autres couvents. L’essaim de religieux arrivé dans la forêt de Bondilhon dut défricher et rendre habitable le vallon marécageux qui lui était concédé. Encore aujourd’hui une partie des bâtiments repose sur d’immenses voûtes assurant leur assainissement.

Grâce à leur labeur constant et aussi aux donations nombreuses qui leur furent faites, les Chartreux se trouvèrent rapidement à la tête de grands domaines sur la région. Leurs richesses; leur rayonnement; leur réputation d’intercesseur auprès de Dieu; leur œuvre de charité qui redistribuait une grande partie des dons reçus aux nécessiteux de la région… tout cela ne pouvait que susciter jalousie et convoitise de la part des Grands voisins.

Les conflits avec le prieuré de Saint Pierre de Saint Saturnin du Port (Pont-St-Esprit) en sont l’exemple type. La  » guerre de cent ans « , qui conduit le pays à la ruine, voit naître les « routiers, ou grandes compagnies » qui pillent, ruinent, rançonnent et dévastent les campagnes. Hélas! La Chartreuse de Valbonne n’est pas épargnée. En effet, des établissements aussi vastes et isolés que ce genre de monastère; mais également si peu aptes par leur vocation aux parades de défense, étaient singulièrement exposés.

Le summum est atteint avec les guerres de religions. En 1585, la Chartreuse est dévastée, pillée, incendiée, rasée. Quatre siècles d’archives partent en fumée! Seul, le  » Kalendarium Cartusiae Valisbonae « , volumineux manuscrit de 1200 pages, rédigé à partir de 1661, restitue un résumé des quatre premiers siècles de la vie de la Chartreuse.

La Grande-Chartreuse envoie, en 1633, un nouvel essaim pour la restaurer et la repeupler. Un prieur énergique, François Laurent, entreprend la lourde tâche de redonner vie au monastère en ruine. Le grand cloître, tel que nous le voyons aujourd’hui, date de cette époque; de même la porte d’entrée, style renaissance qui, toute majestueuse qu’elle soit, est surmontée d’une bretèche témoignant des inquiétudes qui se manifestaient encore. La reconstruction fut longue et la nouvelle église fut bâtie seulement entre 1770 et 1780.

À VOIR, À FAIRE…

Vestiges antiques : Présence romaine.Sarcophages mérovingiens à la chartreuse de Valbonne.

Château de Balaxut.

Chapelle Sainte-Agnès. Sur une colline, au nord du village, la chapelle, avec son chevet pentagonal éclairé de ses trois baies absidiales à simple ébrasement. (IMH).

Musée à la Chartreuse : vie quotidienne des chartreux, reconstitution de l’intérieur d’une cellule.

Site d’activités de nature : GRIMP’ARBRE

Chartreuse de Valbonne 30130 ST PAULET DE CAISSON Tél. : 33 (0)4 66 82 30 02 – OT Valcèzard

L’Accrobranche : Le plaisir de grimper dans les arbres en toute sécurité, encadrés par des professionnels. Initiation aux techniques simples pour vous permettre d’évoluer de branche en branche jusqu’au sommet. Une balade verticale dans le monde végétal où nous parlerons des arbres de la forêt de Valbonne. – par groupes de 8 maximum, l’accent sera mis sur la sécurité et la découverte du milieu naturel – accueil des enfants dès 7 ans – programmes à la carte pour groupes constitués (familles, adultes….) – Possibilité de passer une nuit en forêt, perché dans un hamac.

LES MARCHÉS  MARDI MATIN

Aimargues : Tout produit – Aubais : Tout produit – Bouillargues : Tout produit – Calmette (La) : Fruits & légumes – Cardet : Alimentaire – Cendras : Tout produit – Codognan : Tout produit – Domazan : Tout produit – Gallargues : Tout produit – Grau-du roi : Tout produit – Lédenon : Alimentaire – Montfrin : Tout produit – Orsan : Tout produit – Redessan : Tout produit – Roquemaure : Tout produit – St-Ambroix : Tout produit – St-Christol : Alimentaire – St-Hippolyte-du-Fort : Tout produit – St-Jean-du-Gard : Tout produit – St-Paulet-de-Caisson : Alimentaire – Souvignargues : Alimentaire – Tavel : Tout produit

UN ENVIRONNEMENT DES PLUS REMARQUABLES

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) FÔRET DE VALBONNE : 1154 Ha Cette forêt domaniale (1154 ha) est inscrite à l’inventaire des sites.

Elle a bénéficié d’une longue et ancienne protection. Actuellement, elle fait l’objet d’une proposition de mise en réserve biologique domaniale.

Artificialisation Il n’existe aucune trace notable d’activité humaine si ce n’est la présence de nombreuses pistes forestières, et de la D23 qui permet, l’accès à la Chartreuse-de-Valbonne enclavée dans la forêt.

La forêt de Valbonne est située à quelques kilomètres à l’ouest de Pont-Saint-Esprit.

Elle est constituée de denses peuplements de hêtres, entourés de formations de chênes sessiles souvent mêlés aux pins sylvestres . Le Chêne vert et le Chêne pubescent se rencontrent également un peu partout et ont tendance à s’étendre. Cet espace forestier repose sur des substrats silico-calcaires profonds possédant des réserves d’eau importantes.

Au sud-est du site, on note la présence d’une ancienne carrière aujourd’hui colonisée par une phragmitaie et un petit plan d’eau très riche sur le plan biologique. Critères de délimitation La délimitation du site est basée sur des critères liés à la végétation et à la topographie.

La limite retenue englobe l’ensemble des boisements denses et évite les zones cultivées ainsi que la Chartreuse-de-Valbonne. Elle coïncide parfois avec des chemins.

Richesse patrimoniale :

1 – Faunistique :

Cette forêt abrite, avec la montagne Noire, l’une des seules stations de Grenouille agile en Languedoc-Roussillon. Elle recèle également la rare Couleuvre d’Esculape. Ces deux espèces sont protégées en France et dans la Communauté Européenne.

La faune comprend également chez les amphibiens : le Crapaud des joncs – la Salamandre tachetée.

chez les oiseaux : le Circaète-Jean-le-Blanc – le Hibou petit-duc – l’Autour des palombes – le Pic noir – le Gros Bec

chez les insectes, un lépidoptère peu commun : Hamearis lucina.

2 – Floristique :

La forêt abrite deux plantes protégées sur le plan national : Orchis coriophora – Rosa gallica.

Outre la présence d’espèces végétales et animales rares et protégées, cette forêt offre un grand intérêt géologique, biogéographique et écologique.

Le substratum géologique (alliance du calcaire et de la silice sur des sols profonds et riches) et la très ancienne protection dont jouit le massif, se conjuguent pour donner une végétation toute particulière, de prime abord surprenante pour cette partie de la région méditerranéenne : des peuplements de hêtres à basse altitude (100 à 300 mètres).

Cette forêt est d’une richesse écologique remarquable : on y recense plus d’une dizaine d’espèces d’orchidées, près d’une quinzaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens, de nombreux oiseaux forestiers… et une végétation très diversifiée, qui permet à la faune de trouver refuge et nourriture.

Bibliographie – Source ARNASSANT S. – Association pour la Connaissance et la Conservation des Milieux Naturels – Nîmes- Communication orale. BOUSQUET G. – C.O.GARD – Communications orales. CORRE J.J. – Espèces rares et menacées du Gard. Conservatoire Botanique de Porquerolles. FARISIER M. – La flore des tufs de Valbonne et la question du Hêtre à basse altitude en région méditerranéenne. Ann. Soc. Hort. Hist. Nat. Hér., fasc. 3.4, vol. 121. LEBRAU C. – La Cistude. Communication orale. VERNET J.L. – Excursion botanique à la forêt de la Valbonne (Gard). Ann. Soc. Hort. Hist. Nat. Hér., fasc. 2, vol.118, p. 45-47. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

 Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) RIPISYLVE DE L’ARDECHE INFERIEURE : D’un point de vue touristique, les berges sont très fréquentées, en été notamment pour la baignade sur des sites localisés. Le camping et les sports de loisirs (pêche, canoë-kayack) se développent tout au long du cours d’eau.

VOIR ST-JULIEN-DE-PEYROLAS


Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) ZONE BOISEE DU BAGNOLAIS : 7500 Ha Une grande partie de cet espace boisé domanial est inscrite à l’inventaire des sites (forêt de Valbonne).

Elle a bénéficié d’une longue et ancienne protection.  Actuellement, elle fait l’objet d’une proposition de mise en réserve en biologique domaniale. De nombreuses pistes et chemins desservent des parcelles forestières. Des routes (D23, D141, D306…) permettent l’accès à un habitat dispersé.

Au fond de certains vallons, des cultures isolées sont implantées sur des sols plus riches et plus profonds. Au nord-est du territoire, on observe de nombreux captages d’eau. Ce grand massif boisé est situé à l’ouest de PONT-ST-ESPRIT. Il est essentiellement constitué de taillis de Chêne vert et de Chêne pubescent . Localement, le Pin d’Alep se mélange à ces chênes, il forme également de petites futaies pures.A proximité de la Chartreuse-de-Valbonne, une grande hêtraie est entourée par des formations de chênes sessiles souvent mêlés aux pins sylvestres.

Les substrats constitués d’un mélange de calcaire et de silice, souvent profonds, possèdent des réserves d’eau importantes, en particulier dans la moitié est du territoire. Ailleurs le sol est superficiel et relativement sec. Dans la partie orientale, quelques cours d’eau permanents bordés de ripisylves s’écoulent en direction de l’Ardèche ( ruisseau de Valbonne, de Vacharès, de Broucaou…).

Au sud-est de la Chartreuse-de-Valbonne, une ancienne carrière aujourd’hui en eau est colonisée par une phragmitaie.

La délimitation du site est claire. Les limites retenues englobent l’ensemble des boisements nettement identifiés et bordés de terrains agricoles et de zones habitées. Des parcelles cultivées forment une enclave au sud-est et au nord. Elles ont été incluses dans le périmètre car elles sont peu étendues et s’insèrent bien sur le plan paysager.

Richesse patrimoniale :

1 – Faunistique :

La forêt de Valbonne constitue, avec la montagne Noire, une des deux seules stations de Grenouille agile en Languedoc-Roussillon.

Elle abrite également la rare Couleuvre d’Esculape. Ces deux espèces sont protégées en France et dans la Communauté Européenne.

Parmi les autres espèces de reptiles et de batraciens peu communes dans la région et rencontrées sur le territoire, notons : le Crapaud des joncs – la Salamandre tachetée.

Ce site abrite aussi des oiseaux remarquables : le Circaète-Jean-le-Blanc – Le Hibou petit-duc – l’Autour des palombes – le Pic noir , et le Grosbec : espèces non inscrites sur le livre rouge.

2 – Floristique :

La flore comprend deux plantes protégées sur le plan national et inscrites sur le livre rouge des plantes menacées de France métropolitaine : Orchis coriophora – Rosa gallica : espèce partiellement protégée. Outre la présence d’espèces végétales et animales rares et protégées, cette zone offre un grand intérêt géologique, biogéographique et écologique. Le substratum géologique de la partie orientale de la forêt, constitué d’un mélange de calcaire et de silice donnant des sols profonds et riches, et la très ancienne protection dont jouit le massif de Valbonne se conjuguent pour donner une végétation toute particulière, de prime abord surprenante pour cette partie de la région méditerranéenne : des peuplements de hêtres à basse altitude (100 à 300 mètres).

Cet ensemble boisé est d’une richesse écologique remarquable : on y a recensé plus d’une dizaine d’espèces d’orchidées, près d’une quinzaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens, de nombreux oiseaux forestiers. La végétation très diversifiée offre à la faune refuge et nourriture.

Bibliographie – Source ARNASSANT S. – Association pour la Connaissance et la Conservation des Milieux Naturels – Communication orale. BOUSQUET G. – C.O.GARD – Communication orale. CORRE J.J., – Espèces rares et menacées du Gard. Conservatoire Botanique de Porquerolles. FARIZIER M. – La flore des tufs de Valbonne et la question du Hêtre à basse altitude en région méditerranéenne. Ann. Soc. Hort. Hist. Nat. Hér., fasc. 3.4, vol. 121. LEBRAU C. – La Cistude – Communication orale. VERNET J.L. – Excursion botanique d à la forêt de la Valbonne (Gard). Ann. Soc. Hort. Hist. Nat. Hér., fasc. 2, vol. 118, p. 45-47 Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

Office de Tourisme de Valcèzard 4, Route de Pont St Esprit 30630 GOUDARGUES

Horaires d’ouverture: Octobre à Mai: du lundi au vendredi de 9h-12h et de 14h-17h30 le samedi 9h-12h Mai, Juin, Septembre: du lundi au vendredi de 9h-12h et de 14h-18h00 le samedi 9h-12h Juillet, Août: du lundi au samedi de 9h-13h et de 15h-19h00 le dimanche de 9h-13h

Fait partie de la Communauté de Communes de VALCÈZARD

AIGUÈZE – CARSAN – CORNILLON – GOUDARGUES – MONCLUS – LE GARN – LAVAL-SAINT-ROMAN – ST-ANDRÉ-DE-ROQUEPERTUIS – LAVAL-SAINT-ROMAN – LA-ROQUE-SUR-CÈZE – SALAZAC – ST-CHRISTOL-DE-RODIÈRES – ST-LAURENT-DE-CARNOLS – ST-MICHEL-D’EUZET – ST-JULIEN-DE-PEYROLAS – ST-GERVAIS – ST-PAULET-DE-CAISSON

COMMUNES CONCERNÉES PAR CETTE UNITÉ DE PAYSAGE :

Aiguèze Bagnols-sur-Cèze Carsan Cornillon Pont-Saint-Esprit St-Alexandre St-Christol-de-Rodières St-Gervais St-Julien-de-Peyrolas St-Laurent-de-Carnols St-Michel-d’Euzet St-Nazaire St-Paulet-de-Caisson Salazac

Aiguèze Bagnols-sur-Cèze Carsan Chusclan Issirac Laval-Saint-Roman Le Garn Pont-Saint-Esprit St-Alexandre St-Christol-de-Rodières St-Etienne-des-Sorts St-Julien-de-Peyrolas St-Nazaire St-Paulet-de-Caisson Vénéjan

1850 habitants

MAIRIE : 30130 SAINT PAULET DE CAISSON Tél : 04 66 39 17 66

icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Saint-Paulet-de-Caisson

chargement de la carte - veuillez patienter...

Saint-Paulet-de-Caisson 44.263253, 4.597773

http://www.ville-saintpauletdecaisson.fr/

« Saint-Nazaire, et la zone boisée du Bagnolais | Salazac, de la communauté de communes de Valcèzard »
Sponsors :

Ceci devrait vous intéresser...

Bienvenue à Nîmes et dans le Gard.

logo Nemausus.com NEMAUSUS.com est un site axé sur les sorties à faire à Nîmes et plus largement dans le Gard. Vous y trouverez les programmes du cinéma à Nîmes, les spectacles, concerts, représentations théâtrales un peu partout dans le département. Sans oublier les fêtes de village, les marchés divers, les vide-greniers,... En dehors de cet agenda, des pages présentent le Gard : des Cévennes à la Méditerranée en passant par la garrigue et les pentes du Rhône jusqu'à la Camargue.

Chaque commune du département y est succintement présentée... Bonne visite.