• Sponsors :

Saint-Sébastien d’Aigrefeuille, site d’activités aériennes

Publié, le :

Cette commune au nom pittoresque est référencée en 1384 comme De Sancto Sébastiano de Agrifolio. Elle changea plusieurs fois de dénomination pour devenir en 1976, Saint-Sébastien-d’Aigrefeuille.

Elle tire son nom du saint, protecteur de la peste et on explique qu’un arbuste, le houx (agrifolium serait à l’origine du suffixe).

A moins de 10 kilomètres d’Anduze et d’Alès, le village de Saint Sébastien d’Aigrefeuille s’étire sur fond de vallée de l’Amous, en petits hameaux dispersés au sein d’un environnement naturel et escarpé. Des sentiers de randonnée sillonnent ce territoire à la végétation diversifiée (oliviers, châtaigniers, pins sylvestres, chênes verts…). Le promeneur ou le randonneur s’offre alors une bonne dose de quiétude au cœur de cette nature, et se laisse aisément absorber par la rêverie en contemplant les panoramas grandioses! Soudain, au détour d’un chemin de crête, (« Escoudas », point haut de la commune, 656 mètres), il reste sous le charme des massifs successifs, bleutés,  se répétant jusqu’à l’Aigoual ou au Lozère. Il se plait ensuite à couler son regard vers le sud jusqu’à la mer.

À VOIR, À FAIRE…

Vestiges préhistoriques : Dolmens chalcolithiques en grès du Trias.

Anciennes mines de plomb argentifère.

Porte des anciennes fortifications.

Ruines de la Chapelle romane du XIIème.

Ruines du château fort d’Aigrefeuille 14ème : tour à meurtrière.

Château de Saint-Sébastien : bâtiment cantonné de 2 tours carrées; ancienne chapelle 16ème. ( servira d’église paroissiale à partir de 1707)

Ancien moulin à blé et à huile portant la date 1766. (Propriété privée).

Saint Sébastien d’Aigrefeuille, commune où se trouvent résumées plus parfaitement qu’ailleurs, trois caractéristiques des villages cévenols. « …la grandeur et la solitude désolée des paysages que l’on découvrira de la route des Puechs, les caches naturelles qui servirent pendant les guerres de religion, les couverts, passages sous les maisons, dont les villages de La Fabrègue et de Carnoulès donnent les meilleurs exemples…

Aerodromes du Gard AIRE DE DECOLLAGE DE SAINT-SÉBASTIEN-D’AIGREFEUILLE :

Site d’activités aériennes :

PARAPENTE : Contact : Fédération Vol libre

La vallée de Galeizon : Cette vallée très enclavée est restée sauvage. On y remarque: – Une pinède de Pin de Salzmann. Toutes les stations françaises de cette espèce à aire disjointe sont importantes pour la conservation de sa variabilité génétique.

– Des landes sèches à Ciste de Pouzolz .

– Des ravins humides qui abritent de nombreuses fougères. Les cours d’eau sont de bonne qualité et sont fréquentés par des espèces d’intérêt communautaire telles que le Barbeau méridional , le Blageon et l’Ecrevisse

Vallée cévenole particulièrement enclavée et qui a conservé une diversité d’habitats naturels qui lui confère un attrait particulier.

Avec les sites voisins des vallées du Gardon de Mialet et du Gardon de Saint Jean, elle constitue un ensemble très représentatif de la diversité des milieux méditerranéens montagnards sur substrat siliceux.

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) CÉVENNES DES HAUTS GARDONS :

Localisation : Génolhac – St-André-de-Valborgne – Saint-Jean-du-Gard – Alès – Bessèges : Superficie 37 000 ha VOIR ST-JEAN-DU-DU-GARD

Parc National des Cévennes, zone centrale et zone périphérique.

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) : RUISSEAU DE CAMPLONNE : 4 Ha La rive droite du ruisseau fait partie de la zone périphérique du Parc National des Cévennes.

Un chemin longe et franchit le cours d’eau ; il permet de rejoindre le hameau du Boisset situé en amont du périmètre.

Ce petit vallon calcaire, orienté nord-sud, est situé entre Mialet et Saint-Sébastien-d’Aigrefeuille.

Un petit ruisseau temporaire y coule au bas des versants couverts d’une garrigue à Chêne vert et Chêne blanc, piquetée de Buis , de filaire et de Cade.

Les limites retenues épousent celle de la station d’une plante rare. Elles englobent le ruisseau de Camplonne et ses berges proches jusqu’à la courbe de niveau 300 mètres.

Richesse patrimoniale :

Cyclamen balearicumCette zone accueille une espèce rare dans la région, qui se trouve ici à la limite nord de son aire de répartition : Cyclamen balearicum, dont plus de 1000 pieds ont été repérés.

Cette plante, inscrite sur le livre rouge des espèces menacées en France, pousse au bord des ruisseaux ou ruisselets intermittents et n’est présente qu’en 5 stations dans le département.

L’intérêt de cette zone est essentiellement lié à la présence de Cyclamen. Ce dernier, endémique du Languedoc et des Baléares, n’est présent en France que dans le Gard, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales où il est partout très localisé.

Cette plante se développe sur les rochers calcaires à l’abri d’arbres à feuilles caduques.

Bibliographie – Source CONSERVATOIRE BOTANIQUE DE PORQUEROLLES, – Inventaire des espèces rares et menacées du Languedoc-Roussillon. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier).

486 habitants
Mairie" MAIRIE : 30140 ST SÉBASTIEN D AIGREFEUILLE – Tél : 04 66 61 70 84
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
St Sébastien d'Aigrefeuille

chargement de la carte - veuillez patienter...

St Sébastien d\'Aigrefeuille 44.107800, 3.995000

http://www.mairiedesaintsebastien.fr/

FavoriteLoadingCet article dans votre bloc-notes (4 apparaîtront sous le calendrier)
Pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :
avatar