Le jeudi 5 décembre 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Le Gard. Où sortir, que voir, que faire ?

Sponsors :

Sainte-Anastasie, et les gorges du Gardon.

Partage Facebook
| Paru, le : 16 novembre 2010
Loading
😍 Cet article dans votre bloc-notes

Sainte – Anastasie est l’une des plus vastes communes du Gard

en matière de garrigues avec ses 4364 hectares.

Importante présence préhistorique : Nombreuses préhistoriques, dont la Grotte de la Baume-Latrone (MH) : peintures pariétales, abondant mobilier du  paléolithique à l’âge du Bronze.  Oppidum pré-romain de Castelvieil ou de Narbacum. (Propriété d’une personne privée). À ce sujet, consultez la base Palissy

La commune est formée de plusieurs hameaux.

À VOIR, À FAIRE…

Gorges du Gardon : De RUSSAN jusqu’au pont de Saint-Nicolas-de-Campagnac (12ème, construit sur le Gardon afin de relier Nîmes à Uzès).

Ancienne église romane Saint-Nicolas-de-Campagnac (IMH) à Sainte-Anastasie, le Gardon traverse une des parties les plus pittoresques et les plus sauvages de son cours, riche en éléments naturels et architecturaux remarquables. La limite englobe les gorges profondes et leurs versants escarpés qui contrastent fortement avec le plateau de Saint Nicolas, depuis le pont de la D418, en, jusqu’au pont de la D979, à l’aval.

Fontaine et lavoir 1861.

Eglise pré-romane 9ème, fortifiée 13ème,construite au 9ème, avec les débris de l’ancien aqueduc romain.

Le site du Castellas. Ruines du château détruit en 1633 sur ordre de Richelieu.

 – Sainte-Anastasie/Russan : ( SITUATION : Russan (commune de Sainte-Anastasie), à 15 km au nord de Nîmes par les N 106 et D 418 ).

En chemin : • oppidum du Castellas • Saint-Nicolas-de- Campagnac : prieuré XIIe, pont XIIIe • ruelles de Vic

PARCOURS : DIFFICULTÉ MOYENNE – 4H • 12,5KM

Point de départ : À « Russan », monter par la Grand-Rue. A la première intersection, aller tout droit ; à la seconde, à droite sur 100 m, puis à gauche.

Grimper jusqu’au chemin de crête au-dessus du village que l’on traverse pour s’engager dans une combe par une sente qui ensuite grimpe jusqu’à l’éperon rocheux du Castellas (ruines ; point de vue).

1 : Au « Castellas », prendre vers le nord-est la piste DFCI.

2 : Aux « Les Garrigues », quitter la piste qui se poursuit à gauche vers Vic, pour prendre à droite le sentier qui remonte vers le plateau, puis serpente en corniche jusqu’au pont Saint-Nicolas. Laisser la tour de Saint- Nicolas-de-Campagnac sur la droite. S’engager dans le pré en contre-bas, le traverser en diagonale en évitant de rejoindre la route.

3 : Au « Pont Saint-Nicolas », emprunter le chemin carrossable qui part à gauche vers Vic.

4 : Juste avant la route, grimper à gauche par une sente pentue qui amène dans Vic. En haut du sentier, aller à gauche, passer sous le porche, devant l’église. S’engager dans la rue de l’Eglise.

5 : Au « Réservoir », juste avant l’amorce d’un virage à gauche prononcé, poursuivre tout droit dans un sentier bordé de buis sur 600 m. S’engager à gauche dans un vallon étroit sur un chemin herbeux et carrossable sur 150 m. A l’orée d’une clairière, grimper à droite sur un sentier caillouteux très pentu.

6 : Aux « Clos », à l’intersection avec la piste carrossable, continuer tout droit jusqu’aux premières maisons de Russan. Traverser une petite route. Emprunter le sentier en face qui ramène à RUSSAN.

Randonnées LES GORGES DU GARDON : Les animateurs du Syndicat Mixte pour l’aménagement, la protection et la mise en valeur du massif et des gorges du Gardon vous accueillent dans un site emblématique du Gard

La grande migration : Venez observer en présence d’ornithologues, les oiseaux en cours de migration et découvrez les mécanismes qui leur permettent de voyager.

Chauves souris, maîtresses de la nuit : Venez écouter et voir des animaux bien étranges et surprenants. À l’heure où les hirondelles cessent leur bal, vous découvrirez quelques-unes des 21 espèces présentes dans les gorges parmi les 33 recensées en France.

Petits pas et petits plats : Venez découvrir au crépuscule et au fil de l’eau une faune souvent discrète (chauvesouris, grand-duc, anguille…) ainsi que la flore des milieux aquatiques. A mi-parcours, le Syndicat mixte des gorges du Gardon vous offrira un pique-nique constitué de produits du terroir pour découvrir les saveurs locales.

Traces de vies : La lecture de traces laissées par les animaux remonte aux temps préhistoriques. Un parcours à la recherche du passage d’animaux permettra d’appréhender la nature du site classé des gorges du Gardon. Vous serez amenés à réaliser, au fil de l’eau, des moulages de ces indices de présences.

Au temps de la préhistoire : Venez plonger dans les temps préhistoriques, au fil de l’eau et découvrir le mode de vie des premiers hommes.

Dates : d’avril à septembre, en journée ou en soirée. Renseignements et inscriptions à la Maison du Grand Site à Russan Tél. 04 66 03 62 59

Randonnées  » Oiseaux du Gard, bonsoir !  » : La propriété départementale de la Chaumière, au pied du Pont Saint-Nicolas, dans les gorges du Gardon, est un site d’observation privilégié pour de nombreuses espèces d’oiseaux, loriots, guêpiers, passereaux, rapaces… qui se livrent à une véritable exhibition. Un garde de l’environnement du Conseil général du Gard vous invite à venir les écouter et les contempler. Escapade de 3 heures en soirée. Inscription : Service environnement du Conseil général du Gard – 04 66 76 79 38

D’avril à septembre, le Conseil général du Gard vous propose de partir à la découverte des milieux naturels gardois, grâce aux Escapades nature. Sentier des capitelles, oiseaux de garrigue ou de Camargue, forêt de Méjannes-le-Clap, rivières, étangs et marais, pastoralisme en Causses, contes en plein air… Plus de 80 sorties guidées vous sont proposées en 2009. Vous serez accompagné(e) s par des spécialistes de terrain, agents du Conseil général du Gard ou membres d’associations. Avec les Escapades nature, conçues pour tous les publics… famille ou amis, petits et grands marcheurs, en journée ou en soirée…

Ces sorties, entièrement gratuites, sont prévues pour des groupes de 15 à 20 personnes. Votre inscription est donc obligatoire. Pour y participer appelez le numéro de téléphone indiqué pour la ou les Escapades que vous avez choisie(s). Lors de votre inscription, tous les détails vous seront donnés sur l’animation choisie : heure, durée, lieu de rendez-vous, informations pratiques…

BERNIS – COLLIAS – VAUVERT – ST-LAURENT-D’AIGOUZE – ST-GILLES- SAINTE-ANASTASIE – (PONT-SAINT-NICOLAS) – GOUDARGUES – LAUDUN – MASILLARGUES-ATTUECH – ST-DIONIZY – AUJAC – LIOUC – MÉJANNES-LE-CLAP – SUMÈNE – BLANDAS

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) : GORGES DU GARDON ENTRE ST NICOLAS ET COLLIAS : 1129 Ha. Ces gorges sont classées à l’inventaire des sites. L’ensemble des gorges profondes et de leurs versants escarpés, contrastent fortement avec les garrigues environnantes, depuis le pont Saint-Nicolas jusqu’à Collias.

Quelques habitations et un centre équestre sont implantés sur le site. Des chemins et des routes les desservent. On note le passage de nombreux sentiers dont le GR 67, tour des Cévennes. Elles font également l’objet d’un arrêté de biotope depuis le 14/04/90 pour l’Aigle de Bonelli et le Vautour percnoptère.

La présence de belles gorges, de grottes et de lieux sauvages rend la vallée particulièrement attractive d’un point de vue touristique. De nombreux chemins permettent d’accéder aux coeur des gorges. La D979 passe en amont du site ; les bâtiments de la Baume se dressent au coeur des gorges. De la Chaumière jusqu’à Collias, le Gardon traverse sur plus de 10 kilomètres une des parties les plus pittoresques et des plus sauvages de son riche cours en éléments naturels et architecturaux remarquables.

Dans les calcaires durs, le Gardon a taillé un véritable canyon où s’étagent des gradins structuraux vigoureux, développés sur près de 200 m par endroits, et des parois verticales (supérieures à 50 mètres). Des éboulis sont visibles en contrebas des falaises. Les grottes sont nombreuses. Les versants de la vallée sont couverts d’une garrigue haute et basse à Chêne kermès et à Chêne vert, accompagnés d’érables de montpellier lorsque les sols deviennent plus riches (rive droite du cours d’eau).

Une ripisylve quasi-continue borde le cours du Gardon.

Ce dernier est souterrain dans son cours supérieur, jusqu’en amont de la Baume Saint-Vérédème, durant la période estivale et parfois automnale. En aval, la présence de sources pérennes à fort débit, connectées à de vastes réseaux hypogées, tels ceux de la Baume Saint-Vérédème et de Pâques, permettent un écoulement de surface permanent. La délimitation de la zone est basée sur des critères géomorphologiques. La limite retenue englobe l’ensemble des gorges profondes et de leurs versants escarpés, qui contrastent fortement avec les garrigues environnantes, depuis Saint-Nicolas jusqu’à Collias.

Richesse patrimoniale :

1 – Floristique :

Tulipa sylvestrisLes gorges recèlent quelques espèces rares dans la région : – Tulipa sylvestris et colchicum neapolitanum : plantes protégées sur le plan national ; – Cyclamen balearicum et Doronicum plantagineum : seulement 5 stations répertoriées dans le département (plus de 10 000 pieds de Cyclamen sur une station) – Hesperis laciniata : 7 stations répertoriées dans le département – Narcissus dubius.

2 – Faunistique :

Les escarpements rocheux et les gorges abritent une avifaune rupestre méditerranéenne particulièrement intéressante qui comprend notamment des espèces rares, protégées sur un plan national ou européen et inscrites sur le livre rouge des espèces menacées de France : le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) – l’Aigle de Bonelli (Hieraaetus fasciatus) – le Hibou grand-duc (Bubo bubo) -le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus).

Vautour percnoptèreAigle de BonelliHibou grand-ducCircaète Jean-le-Blanc

Molosse<br /><br /><br /> de CestoniChez les chiroptères on note une espèce rare, strictement protégée sur le plan national ou européen et inscrite sur le livre rouge des espèces menacées en France : le Molosse de Cestoni (Tadarida teniotis). Le molosse de Cestoni est parfaitement équipé pour le milieu qui est le sien : les hautes falaises et les fissures profondes.

Castor fiberComme l’ensemble du cours du Gardon, la rivière est fréquentée par le Castor (Castor fiber).

Outre la présence d’espèces animales rares, cet espace offre : un intérêt paysager : le canyon constitue un site remarquable où sont réunis des formations dolomitiques, des grottes, une rivière aux eaux pures, et des versants boisés ; sa présence accroît la diversité au paysage de la Garrigue de Nîmes.

– un intérêt écologique : le milieu escarpé des gorges est d’une manière générale une zone d’accueil et de refuge pour une faune et une flore spécifiques des substrats dolomitiques méditerranéens ; bon nombre d’oiseaux y trouvent la tranquillité et des sites de nidification dans les cavités rocheuses. Les bords de la rivière sont particulièrement propices au développement d’espèces aimant les milieux frais et humides.  Bibliographie – Source BOUSQUET G., – C.O.GARD – Communications orales. CONSERVATOIRE BOTANIQUE DE PORQUEROLLES – Inventaire des espèces rares et menacées du Languedoc-Roussillon. CORRE J.J., – Espèces rares et menacées du Gard. Conservatoire Botanique de Porquerolles. D.R.A.E.- Etude préalable au classement du site des gorges du Gardon (département du Gard). Rapport général, 60 p. + annexes. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

office de tourismeL’OFFICE DE TOURISME DE NÎMES : 6,rue Auguste

Horaires d’ouverture : 30020 – tél. 04.66.58.38.00, télécopie : 04.66.58.38.01 – Email : info@ot-nimes.fr- D’octobre au week-end de Pâques non inclus : du lundi au vendredi : 8h30 – 19h00 Samedi : 9h00 – 19h00 Dimanche et jours fériés : 10h00 – 17h00. Du week-end de Pâques au 30 septembre : Du lundi au vendredi : 8h30 – 19h00 Samedi : 9h00 – 19h00 Dimanche et jours fériés : 10h00 – 18h00 / Juillet et août : Du lundi au vendredi : 8h30 – 20h00 Jeudi : 8h30 – 21h00 Samedi : 9h00 – 19h00 Dimanche et jours fériés : 10h00 – 18h00.

Fait partie de la fiche COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION  NÎMES MÉTROPOLE :

COMMUNES CONCERNÉES :

Bernis  |  Bezouce  |  Bouillargues  |  Cabrières  |   Caissargues  |   Caveirac  |   Clarensac  |   Dions   |   Garons   | Générac  |   La Calmette  |   Langlade  |   Lédenon  |   Manduel  |   Marguerittes  |   Milhaud   |    Nîmes  |  Poulx   |   Redessan   |  Rodilhan  |   St-Dionisy  |   Ste-Anastasie   |   St-Chaptes  |   St -Côme- et -Maruejols  |   St-Gervasy  |   St-Gilles

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Cabrières Caveirac Clarensac Collias Dions Gajan La Calmette La Rouvière Lédenon Marguerittes Nîmes Parignargues Poulx Remoulins St-Bonnet-du-Gard St-Côme-et-Maruéjols Sainte-Anastasie Sanilhac-Sagriès Vers-Pont-du-Gard

Arpaillargues-et-Aureillac Aubussargues Blauzac Boucoiran-et-Nozières Bourdic Brignon Castelnau-Valence Clarensac Collorgues Combas Crespian Dions Fons Gajan Garrigues-Sainte-Eulalie La Calmette La Rouvière Montagnac Montignargues Montmirat Montpezat Moulézan Moussac Parignargues St-Bauzély St-Chaptes St-Côme-et-Maruéjols St-Dézéry Sainte-Anastasie St-Geniès-de-Malgoirès St-Mamert-du-Gard Sauzet

Argilliers Blauzac Castillon-du-Gard Collias Sainte-Anastasie St-Maximin Sanilhac-Sagriès Uzès Vers-Pont-du-Gard

1557 habitants

Mairie" MAIRIE : 110 rue de l’hôtel de ville 30190 STE ANASTASIE – Tél : 04 66 81 01 58
icon-car.pngFullscreen-Logo
Sainte-Anastasie

chargement de la carte - veuillez patienter...

Sainte-Anastasie 43.939192, 4.309387

http://steanastasiegard.canalblog.com/


Catégorie(s) de cet article : Villes et villages du Gard

« Poulx, une des perles de la garrigue | Saint-Côme-et-Maruéjols, et son oppidum »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.