Le vendredi 18 octobre 2019 . Bienvenue à Nîmes, dans le Gard

Nemausus.com

Nîmes. Le Gard. Où sortir, que voir, que faire ?

Sponsors :

Vallabrègues, sur la rive gauche du Rhône dans le Gard.

Partage Facebook | Paru, le : 22 novembre 2010
Loading
😍 Cet article dans votre bloc-notes

Vallabrègues, aujourd’hui située sur la rive gauche du Rhône,

en raison des fluctuations du fleuve, se trouvait autrefois sur la rive droite.

Seigneurie possédée par les mêmes seigneurs que celle d’Aramon.

Vestiges préhistoriques et antiques : Mausolées gallo-romains de la Roche de Comps et de l’Ile du Comte : stèles inscrites, éléments d’architecture et de décoration (exposés à Beaucaire).

De l’autre côté du Rhône, Vallabrègues est la seule commune gardoise de la rive gauche du Rhône. Elle fait face à la confluence du Gardon et du Rhône.

À VOIR, À FAIRE…

Vieux mas rhodaniens. Eoliennes. Barrage hydroélectrique sur le Rhône.

Eglise 17ème. Chapelle des pénitents noirs 17ème.


FÊTE DE LA VANNERIE, Etaient regroupés au village 450 vanniers sur 1818 habitants. Vallabrègues posséde le Musée de la Vannerie et de l’artisanat et, pendant 2 jours en août, se déroule chaque année, la « Fête de la Vannerie » avec démonstrations, visites des ateliers, le tout en costume d’époque.

La situation géographique exposée à de terribles inondations a permis de nourrir la plaine agricole d’un limon fertile et de multiples bas fonds d’oseraies. Ces derniers appelés aussi « baïsses » allaient fournir une partie des osiers travaillés par les vanniers de l’époque.

Déjà établi en corporation dans le pays d’Arles au 13ème siècle, le métier de vannier fut officiellement organisé en France en 1467. Très souvent exercé par des nomades, une déconsidération assez nette se manifestait à l’égard du vannier ; on le considérait comme un bohémien vivant en marge de la société. Mais à Vallabrègues, on ne pratiquait pas uniquement la vannerie ambulante … C’était une activité artisanale sédentaire importante. Le village eut d’ailleurs l’immense privilège d’avoir été choisi par Frédéric Mistral comme terre d’asile de Vincent, le vannier, amoureux de « Mireille ».

LES MARCHÉS LUNDI MATIN :

Alès : Tout produit – Aigues-Vives : Alimentaire – Laudun : Tout produit – Montfaucon : Alimentaire – St-Laurent-d’Aigouze : Tout produit – St-Victor-la-Coste : Tout produit – Vallabrègues : Tout produit

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) ILE DE TAMAGNON : 27 Ha . Quelques chemins pénètrent dans les boisements. La D2 passe en limite sud. Au nord, on note des coupes de bois récentes. Cette zone riveraine du Rhône est constituée d’une belle ripisylve accompagnée de plans d’eau et de petites zones humides. Elle s’est vraisemblablement formée à la suite des divagations du Rhône (bras-mort). La limite retenue englobe l’ensemble des boisements naturels situés sur la rive droite du Rhône en aval du mas. Au nord et au sud-est elle longe une zone cultivée et, à l’est, des plantations récentes. La limite évite le mas et coïncide avec la D2 au sud.  Richesse patrimoniale :  Ce milieu accueille une avifaune rare, protégée en France et dans la Communauté Européenne et inscrite sur le livre rouge des espèces menacées de France : le Héron bihoreau : 3350 couples en France en 1991 – le Héron pourpré : en régression en France – l’Aigrette garzette (Egretta garzetta) ainsi que des oiseaux d’eau peu répandus et protégés en France : le Grèbe castagneux – le Grèbe huppé. En outre la ripisylve abrite le Castor ; espèce protégée sur le plan national et inscrite sur le livre rouge des espèces menacées de France. Les formations arborescentes qui bordent la rivière conttrastent avec la végétation xérophile habituelle dela région méditerranéenne. Cette forêt-galerie, composée d’espèces originaires des régions tempérées, constitue une enclave biogéographique d’un grand intérêt écologique. Les ripisylves sont en effet des zones d’accueil et de refuge pour de nombreuses espèces animales et végétales, parfois rares, qui recherchent la fraîcheur et l’humidité ainsi que des lieux de repos pour les oiseaux migrateurs. Par ailleurs, représentant l’interface entre la rivière et les milieux riverains, les ripisylves une « zone tampon » protégeant le cours d’eau des milieux les plus artificialisés et une « coupure verte » au sein de la plaine viticole. Elles interviennent aussi dans la stabilisation et la fixation des berges, limitant l’érosion particulièrement lors des crues. Bibliographie – Source BOUSQUET G., ANOTTA J.P. – C.O.GARD- Communications orales. Maîtrise d’ouvrage : Ministère de l’Environnement Maîtrise d’ouvrage déléguée nationale : Secrétariat de la Faune et de la Flore du Muséum National d’Histoire Naturelle Maîtrise d’ouvrage déléguée régionale : Direction Régionale de l’Environnement Languedoc-Roussillon (DIREN) Maîtrise d’oeuvre : Institut des Aménagements Régionaux et de l’Environnement (IARE montpellier)

Fait partie de la Communauté de Communes  » Terre d’Argence » :

Jadis, ce territoire qui semble naître dans les textes à partir de 825 se situait au sud-est de Bellegarde. Il était borné à l’est par le Rhône, à l’ouest par Bellegarde, Manduel, Redessan, au sud par le petit Rhône au nord par le Gardon. Relevant principalement du diocèse d’Arles, il comprenait 11 paroisses dont, outre des lieudits aujourd’hui disparus, celles de Beaucaire, Fourques, Comps, Jonquières, Meynes. D’Argence, seuls subsisteront à partir du XIIIème les lieudits de Grande et Petite Argence. Aujourd’hui, depuis 2002, c’est l’appellation donnée au territoire de la communauté de communes constituée par :

Beaucaire  |   Bellegarde  |  Fourques  | Vallabrègues  |  Jonquières St-Vincent

COMMUNES CONCERNÉES PAR CES UNITÉS DE PAYSAGE :

Beaucaire Comps Vallabrègues

Aramon Domazan Montfrin Théziers Vallabrègues

Beaucaire Comps Fournès Meynes Montfrin Remoulins St-Bonnet-du-Gard Sernhac Théziers Vallabrègues (sur la rive gauche du Rhône)

1278 habitants
 MAIRIE : place Frédéric Mistral 30300 VALLABRÈGUES – Tél : 04 66 59 20 52
icon-car.pngFullscreen-Logo
Vallabrègues

chargement de la carte - veuillez patienter...

Vallabrègues 43.853401, 4.628383

Catégorie(s) de cet article : Villes et villages du Gard

« Beaucaire, cité médiévale et son château | Aramon, une commune originale dans la plaine »
Sponsors :