• Sponsors :

Valleraugue, Espérou, chemins de transhumance

Publié, le :

Anciennement “Vallis Araugia”, fondée en 1228. Possession des barons de Roquefeuil, des barons de Meyrueis, des Rodez, des Armagnac, des Alençon, puis des Albret.

Réuni à la Couronne par Henri IV en 1609.par des moines bénédictins d’Aniane qui auraient importé le châtaignier dans la vallée de l’Hérault. Centre religieux au cours des guerres de Religion.

Les communes de Valleraugue (1 000 habitants) et sa voisine de Notre-Dame-de-la-Rouvière (500 habitants) ont fusionné le 1er janvier 2019. La nouvelle entité de 1 500 habitants va changer de nom pour devenir Val-d’Aigoual. La mairie principale se situe à Valleraugue, celle de Notre-Dame devenant la mairie annexe.

Pays de tradition textile, les vallées de l’Aigoual ont assez tôt intégré le travail de la soie à celui de la laine et des fibres végétales. Au 17e siècle la   sériciculture entame son essor.

Les châtaigniers et oliviers, détruits par le terrible hiver de 1709 sont massivement remplacés par «l’arbre d’or » : le mûrier. Dès lors,une  véritable industrie séricicole se développe, magnaneries et filatures voient le jour, celles du Mazel (1830) et de Peyregrosse (1841) employant chacune 200 personnes.

Valleraugue produit alors 200 tonnes de cocons par an ! Les maladies du ver à soie et la concurrence des pays asiatiques font péricliter cette activité à partir de la fin du 19e siècle, tandis que s’éteint, sur les hautes terres l’activité lainière (tissage et chapellerie).

À VOIR, À FAIRE…

Vestiges préhistoriques et antiques : Menhir en schiste de Trépaloup. Traces de l’occupation romaine en surface, en plusieurs points de la commune, notamment au voisinage de l’Espérou ; exploitation de cuivre à l’époque romaine.

Manifestations importantes LES MANIFESTATIONS IMPORTANTES À VALLERAUGUEFÉTE DE LA TRANSHUMANCE : MI-JUIN  – Fête de la transhumance A l’Espérou et à la Serreyrède, passage de troupeaux. Tout au long de la journée, démonstrations de savoir-faire (chien de troupeaux, tontes), stands de vente et d’information, possibilité de restauration sur place, projection, exposition. RDV : 9 h à l’Espérou Public valide | Durée : la journée Organisé par : le syndicat ovin du Gard Renseignements : OT Mont Aigoual-Causses-Cévennes 04 67 82 64 67

Autre magnifique village des Cévennes, il mérite sans aucun doute d’être visité : Belles maisons anciennes en schiste noir, ruelles étroites ( appelées ‘Calades’ ). Maison natale du Général Perrier

L’église Saint Martin actuelle fut construite en 1687.

Auparavant s’élevait l’ancienne église paroissiale qui n’était sans doute que la chapelle du chateau datant de la fin du XII ème siècle.

Anciennes filatures tout au long de la vallée. (SI)

Un temple érigé place des écoles fut rasé lors des guerres de religion. La cloche de ce temple qui datait de 1522 se trouve actuellement sur le clocher de l ’église catholique. Cette cloche est classée monument historique depuis le 30 septembre 1911.

Dans le Temple, une plaque commémorative signale la naissance de François Vivens, (1664), compagnon de Claude Brousson.

De hautes maisons de quatre ou cinq étages rappellent les magnaneries.

Face à l’église, une ancienne rambarde en fer forgé porte les lettres VLR (Vive Le Roi), et signale l’ emplacement de l’ ancienne caserne de Dragons chargés d’exterminer les Camisards.

ASTRO-GARD Juillet-août : RDV à la Bergerie du col de la Serreyrède à 21h pour des soirées Astro tout public de 2h30 : diaporama, observation au télescope de 410mm. Sur réservation. Observatoire itinérant et projets classes vertes, toute l’année.Chemin de la Fontaine 30570 VALLERAUGUE Tél. : 33 (0)6 71 18 14 09 Tél. : 33 (0)4 67 82 66 73

L’OBSERVATOIRE DU MONT-AIGOUAL :

Historique : L’observatoire culmine à 1537m. Il aura fallu 7 ans, à raison de 70 jours de travail par an en moyenne pour construire l’observatoire. En 1888, il n’y a que 52 jours de travail. L’année 1889, gravée sur le fronton devait voir la fin des travaux et l’inauguration. Hélas, cette année là, il n’y a que 75 jours de travail. En 1890, 83 jours. L’entrepreneur responsable du chantier, totalement ruiné, finit les travaux en 1893 comme simple ouvrier. L’inauguration a lieu le 18 août 1894

Actuellement : L’Aigoual constitue le dernier observatoire météorologique en activité de montagne en France. Il est devenu autant une station météo performante avec un parc à instruments moderne permettant de tester des appareils de mesures en conditions extrêmes qu’une exposition-musée de la météorologie, fréquentée par plus de 150 000 personnes chaque été. A l’observatoire cohabitent deux entités complémentaires : d’une part le personnel de Météo-France, chargé du travail scientifique spécifique à toute station météo et d’autre part le personnel de la Communauté de communes de l’Aigoual pour le fonctionnement et la gestion de l’exposition.

Des conférences sont organisées à l’observatoire de l’Aigoual dans le cadre du Météosite. Des spécialistes et des scientifiques de renommée animent ce cycle de conférences estival. Tous les samedis et dimanches à 15h du 3 juillet au 22 août 2010. Ces conférences sont gratuites. Il est préférable de réserver. Contacts et réservations : Tél. 04 67 82 60 01 / 04 67 42 59 83

ATELIERS DE LA PRÉVISION  : La météo, c’est vous ! Encadré par un technicien Météo-France vous apprendrez à utiliser les outils nécessaires à la production du bulletin «Aigoual-Cévennes». 2h30 d’animation pour comprendre l’art de la prévision météo A partir du 26 juin 2010. Animation gratuite, toute l’année. Réservations : 04 67 82 60 01

De mai à septembre tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h En juillet et août de 10h à 19h D’octobre à avril uniquement sur réservation et sous réserve d’accès sécurisé Parking voitures et cars.

LES MARCHÉ MERCREDI MATIN :
MarchésBagnols : Tout produit – Aramon : Tout produit – Codolet : Alimentaire – Collias : Alimentaire – Gagnières : Tout produit – Goudargues : Tout produit – La Grand-Combe : Tout produit – Lédignan : Tout produit – Mages (Les) : Tout produit – Manduel : Tout produit – Meynes : Tout produit – Poulx : Alimentaire – Quissac : Tout produit – Rodilhan : Tout produit – St-Géniès-de-Malgoirès : Alimentaire – Saze : Alimentaire – Sumène : Alimentaire & produits artisanaux – Valleraugue : Tout produit (le samedi matin également) – Vauvert : Tout produit – Uzès : Alimentaire

  • randonnéesLe sentier d’interprétation  ” Sur les traces du mouflon “, boucle de 2km: introduit pour la chasse dans les années 50, le mouflon est présent sur le massif de l’Aigoual

Accès routiers : D 548 puis D 329 depuis L’Espérou par le col de la Lusette direction Mandagout D 170 depuis Le Vigan direction Mandagout, puis D 329 direction L’Espérou / col de la Lusette
Stationnement : Parking sous les pins, sur le plateau, à 2 km du col de la Lusette

  • randonnéesLe sentier d’interprétation ” Les cascades de l’Hérault”, boucle de 3km : L’Hérault prend sa source sur le versant sud du mont Aigoual, point culminant des Cévennes méridionales. Ses eaux courent en cascades sur les pentes abruptes des versants méditerranéens, nettement plus escarpés que ceux du côté atlantique. Cette topographie accidentée a largement contribué à limiter les activités humaines, agricoles ou forestières, sur ce versant sud. Ce sentier propose une découverte de ces reliefs et de la végétation qui les accompagne.

Sentier étroit et escarpé, bonnes chaussures indispensables. Après la balise n° 5, un petit sentier descend jusqu’à la confluence des deux cascades et serpente dans les pierriers et éboulis qui portent une végétation tout à fait spécifique et fragile. Ne vous écartez pas du sentier, car ces milieux sont peu stables et très sensibles.

Les randonnées équestre et à VTT ne sont pas autorisées ou adaptées sur les sentiers d’interprétation.

Accès routiers : Col de la Serreyrède, par la D 986 Camprieu – Valleraugue ou par la D 48 depuis Le Vigan
Stationnement : Parking du col de la Serreyrède

Point d’information : Maison de l’Aigoual Col de la Serreyrède, 30570 Valleraugue Tél : 04 67 82 64 67

http://destination.cevennes-parcnational.fr/


LIEUX DE PÊCHE :
Bassins de la Dourbie et du Trévezel : le Bonheur, le Trévezel, le Lingas, le Cazenonne, le Crouzoulous, le Mazuc, l’Orgon, le Pommier, le Pradals, le Puelong. – Sur la Dourbie et ses affluents (l’Espérou) : des sources au pont des Vacquiers (D 48).

baignadeBeau plan d’eau propice aux petites activités nautiques et à la baignade. PLAN LIEUX DE BAIGNADES : L’HÉRAULT – LA DOURBIE LE TRÉVÉZEL

randonnéesLe site est fréquenté par de nombreux skieurs l’hiver, avec les stations de Camprieu et Prat-Peyrot ( (Mont Aigoual),

tandis que l’été, le site est propice aux randonnées pédestre et équestre ainsi qu’à la pratique du VTT avec son départ de 120 km de pistes balisées. Seul observatoire de montagne habité encore en service en France. Un sentier connu “Les 4 000 marches” relie le village de Valleraugue à son sommet.

 LE CHEMIN DE RANDONNÉE 66/62 :

VALLERAUGUE – DOURBIESLANUÉJOLS

La Montée des “4000 Marches” relie Valleraugue au Mont-Aigoual (altitude 1567m) où se trouve le dernier observatoire européen de météorologie habité et son musée dont le centenaire à été fêté en 1988.
Parcours magnifique, le sentier de randonnée des 4000 Marches, au coeur du Parc National des Cévennes, Haut lieu touristique.
Une épreuve sélective !
La Montée des 4000 Marches est une course organisée en juin où l’on ne cesse de monter (certains passage présentant une pente de 20%) sentier très caillouteux avec parfois des passages un peu délicats, une des compétition les plus dures de France qui s’adresse à des athlètes confirmés et chevronnés.
Le parcours de 11km présente un dénivelé de 1.222 m

STATION DE PRAT PEYROT-MONT AIGOUAL :

Station de moyenne montagne équipée de 71 canons à neige. 14 pistes de ski alpin, 65 kms de pistes de ski de fond damées et balisées. Piste de 2,7 km pour raquettes. 2 pistes de luge : 1 à la station, 1 à L’Espérou. Location de matériel à L’Espérou et pas à la station. Chalet restaurant ouvert tous les jours en saison hivernale. Vastes parkings. Prat Peyrot 30570 VALLERAUGUE Tél. : 33 (0)4 67 73 19 80.  Numéros utiles : Répondeur station : 04 67 82 61 64 – Météo Mont Aigoual : 08.92.68.02.30 (puis tapez 4) – Accueil Prat Peyrot (en saison) : 04.67.73.19.80

LE HAMEAU DE L’ESPÉROU EST UN SITE INSCRIT : . Calé au pied du bois de Miquel, s’ouvrant sur les plateaux du Lingas et de Montals, à 1230 m d’altitude, le village de L’Espérou s’étale sur deux communes : VALLERAUGUE et DOURBIES.

La draille de transhumance faisant ainsi limite entre Valleraugue et Dourbies. Sur les quelques 10.000 brebis qui estivent encore sur l’ensemble du massif de l’Aigoual, la moitié environ traverse, vers la mi-juin, L’Espérou.

Provenant des basses plaines et vallées, elles transhument encore à pied, parées de pompons et de colliers. C’est un jour de ” fête” à ne pas manquer car autour de la transhumance sont organisées diverses manifestations : marché de produits du Terroir, notamment… Le retour vers la mi-septembre se fait plus discret.

LA TRANSHUMANCE sur le territoire du Parc National des Cévennes en quelques chiffres : Actuellement, le Parc national des Cévennes comprend les dernières zones de transhumance du Languedoc – Roussillon. On en trouve sur les 4 massifs qui constituent le Parc. Cependant, la majorité de ces estives collectives (90 %) sont localisées sur les deux massifs granitiques que sont, le mont Lozère qui domine les vallées cévenoles, et le mont Aigoual qui surplombe les plaines languedociennes.Ce sont environ une centaine d’éleveurs de brebis qui envoient leurs troupeaux sur une vingtaine d’estives collectives. Les troupeaux individuels sont très hétérogènes : de moins de 50 brebis pour certains propriétaires à plus de 600 pour d’autres. Ils viennent uniquement de la Région Languedoc Roussillon, et plus précisément des département du Gard, de l’Hérault et de la Lozère.

Sur l’Aigoual, ce sont essentiellement des éleveurs du Gard, alors que sur le mont Lozère, 50% sont Lozériens et l’autre moitié est composée de Gardois et Héraultais. Une estive collective peut comprendre de 3 à 10 éleveurs qui rassemblent leurs animaux pour constituer un troupeau collectif de 500 à 2000 brebis en fonction des ressources et de la taille du territoire, qui peut aller de 150 à 700 ha.

C’est là que l’on perçoit tout l’intérêt du maintien de cette activité car le territoire du Parc est actuellement boisé à 70%, alors que sa richesse provient pour partie des grands espaces ouverts d’altitude.

Ces derniers sont les éléments principaux de la beauté des paysages et de la biodiversité. Leur valeur patrimoniale est d’ailleurs reconnue par l’Europe. Sur le plan biologique par exemple, le territoire du Parc est très riche en rapaces tant en diversité qu’en densité, la plupart de ces espèces ayant impérativement besoin de milieux ouverts pour se nourrir.

Par ailleurs, la transhumance permet l’usage multiple des itinéraires liés aux drailles (randonnée à pied, équestre ou à cheval, chasse et pêche) ou de sites remarquables (sommet de Finiels, pic Cassini, lac des Pises), la gestion collective par gardiennage n’impliquant pas de clôture.

Les pentes qui dévalent du sommet de l’Aigoual sont le témoignage vivant d’une véritable épopée : celle qu’écrivirent les forestiers et la population locale sous l’égide de Georges Fabre, à la fin du 19e siècle, en reboisant un massif victime d’un siècle de déforestation engendrant érosion et inondations.

Plusieurs essences furent à la base de cette reconquête : le pin, le hêtre et l’épicéa. Pour tester la résistance d’autres espèces aux conditions climatiques particulières du massif, une dizaine d’arboretums, véritables collections d’arbres, fut créée grâce au savoir faire du botaniste Charles Flahault. Certains sont aménagés aujourd’hui pour le public.

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) GORGES DE LA DOURBIE : 1970 Ha Une grande partie de cette zone est incluse dans la zone périphérique du Parc National des Cévennes.

VOIR DOURBIES

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) GORGES DU TREVEZEL : 2976 Ha Ces gorges sont situées à cheval sur la zone centrale et sur la zone périphérique du Parc National des Cévennes

. VOIR TRÈVES

ZNIEFFZone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) PERTE DU BONHEUR ET ABIME DE BRAMABIAU : 12 Ha Ce site est inscrit dans la zone périphérique du Parc National des Cévennes.

VOIR SAINT-SAUVEUR CAMPRIEU

office de tourismeL’OFFICE DE TOURISME Mont Aigoual Causses Cévennes : Maison de Pays 30570 tél. 04 67 82 25 10 fax 04 67 64 82 15

VALLERAUGUE – L’ESPÉROU

COMMUNES CONCERNÉES :

CAUSSE-BÉGON  |  DOURBIES  |  LANUÉJOLS  |  NOTRE-DAME-DE-LA-ROUVIÈRE  |  REVENS  |  ST-SAUVEUR CAMPRIEU  |  ST-ANDRÉ-DE- MAJENCOULES  |  TRÈVES

1072 habitants
Mairie" MAIRIE : rue Malbeck 30570 VALLERAUGUE – Tél : 04 67 81 79 60
icon-car.pngFullscreen-LogoQR-code-logo
Espérou / Valleraugue

chargement de la carte - veuillez patienter...

Espérou / Valleraugue 44.098137, 3.547602
FavoriteLoading - Cet article dans votre bloc-notes (4 maxi)


Lien pour marque-pages : Permaliens.
Sponsors :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.